Le dispositif Garantie Jeunes présenté au Pays de la Vallée de l’Agly

le-dispositif-garantie-jeunes-presente-au-pays-de-la-vallee-de-lagly

Après les agriculteurs, le Pays de la Vallée de l’Agly se mobilise pour les jeunes du territoire. En effet, plus que dans toute la France, les 16 – 25 ans connaissent un contexte difficile dans l’accès à l’emploi et à l’autonomie sur le secteur.

Conscient de cette problématique, le Pays de la Vallée de l’Agly a organisé à l’initiative de son Président, Pierre ESTEVE, une réunion d’information le mercredi 14 juin dernier sur la « Garantie Jeunes ». Cette rencontre, animée par Anthony CARRERE, conseiller de la Mission Locale Jeunes (MLJ) des Pyrénées Orientales, avait vocation à porter à la connaissance des maires, élus, et techniciens des communes du Pays, le fonctionnement de ce dispositif afin de les mobiliser sur le repérage et l’orientation des jeunes les plus précaires.

Grâce à cette garantie, un jeune âgé de 16 à 25 ans et en situation de précarité (sans diplôme, sans emploi, sans ressources ou avec des revenus inférieurs au RSA) a enfin la possibilité d’accéder à un parcours de formation et d’insertion professionnelle sur une période de 12 mois. Ainsi, la personne qui s’engage dans cette démarche bénéficie d’un accompagnement intensif par l’équipe de conseillers de la MLJ 66, de périodes de stages en entreprises et de mise en situation professionnelle (découverte de métiers sur une courte durée), d’un parcours de formation, ainsi que d’une allocation mensuelle de 472 € correspondant au montant du RSA.

Cette mesure, cofinancée par le Fonds Social Européen (FSE), est pilotée par la DIRECCTE (service régional ayant notamment pour mission le développement de l’économie locale) et mise en œuvre par les Missions Locales. La DIRECCTE confie aux Missions Locales la responsabilité de la décision d’entrée dans le dispositif après vérification de l’éligibilité des jeunes.

En 2015, déjà 325 jeunes avaient intégré le dispositif « Garantie Jeunes » sur le département des Pyrénées – Orientales avec 47% de sortie positive (le parcours avait débouché sur un emploi ou une formation qualifiante). En 2016, ce nombre a été porté à 485 jeunes et pour l’année 2017, il est prévu d’étendre l’accompagnement à 645 jeunes dans le département.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.