Le compte-rendu hebdomadaire du député Sébastien Cazenove (LREM)

Le compte-rendu hebdomadaire du député Sébastien Cazenove (LREM)3

Le compte-rendu de la semaine du 24 juin 2019 de Sébastien Cazenove (LREM), député de la quatrième circonscription des Pyrénées-Orientales, dans l’hémicycle et en circonscription.

Dans l’hémicycle

Mercredi 26 juin matin, Denis Sommer a présenté un rapport d’information sur les relations entre les grands donneurs d’ordre et les sous-traitants dans les filières industrielles devant la commission des affaires économiques. A la suite de cette présentation, ce sont les rapporteurs Richard Lioger et Thibault Bazin qui ont dévoilé le leur sur l’application de la loi du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN).

En circonscription

Économie

Lundi 24 juin, le député a participé à la conférence de presse de présentation de Vall-Up (Une), pépinière d’entreprises de la communauté de communes du Vallespir. Avec une structure écologiquement exemplaire, Vall-Up hébergera 8 bureaux et 5 ateliers en complément d’un espace de coworking et d’une salle de réunion en visioconférence. Un accompagnement sur mesure par une animatrice spécialisée permettra d’accompagner le créateur d’entreprise dans les différentes étapes de son parcours en vue d’encourager la création de richesses économiques et d’emplois dans le territoire.

Santé

Sébastien Cazenove a ensuite reçu une délégation du syndicat FO santé afin de faire un point sur les dossiers en cours.

Le compte-rendu hebdomadaire du député Sébastien Cazenove (LREM)3

En fin d’après-midi, au centre hospitalier, le médecin chef du Pôle Canet-Elne-Thuir, Carlos Cruz, et son Équipe Mobile de Psycho-Gérontologie (EMPG) a présenté à Sébastien Cazenove les missions du dispositif d’évaluation et de prise en charge des troubles psycho-comportementaux de la personne âgée. Pionnière au niveau nationale, cette équipe pluridisciplinaire intervient à la demande du médecin traitant ou spécialiste pour des consultations médicales, infirmières et ou psychologiques au centre hospitalier, en Ehpad ou encore à domicile, auprès des personnes de plus de 65 ans, présentant des troubles en lien avec la maladie d’Alzheimer, l’anxiété, ou la dépression. A l’issue de cette rencontre, par une question écrite, le député a attiré l’attention de la Ministre des solidarités et de la santé pour amener la spécialité de psycho-gérontologie à être davantage reconnue.

Le compte-rendu hebdomadaire du député Sébastien Cazenove (LREM)3

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR GRATUITEMENT LE JOURNAL CATALAN :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.