L’aventure polaire à Vinça

Après les grandes expéditions maritimes du 15ème au 18ème siècle, de nouveaux aventuriers s’intéressent aux zones plus excentrées vers les pôles

L’existence supposée d’un continent austral les poussent vers le sud. Plusieurs navigateurs français découvrent ainsi les îles du sud (Kerguelen, Crozet…) qui deviendront françaises. Ce sont pourtant un Officier Russe (Bellinshausen), un baleinier américain (Palmer) et un navigateur anglais (Bransfield) qui seront considérés comme co-découvreurs de l’Antarctique. Après cette découverte, de grands explorateurs norvégiens vont explorer les deux pôles : Nansen et Amundsen. Nansen traversera le Groenland puis tentera d’atteindre le pôle nord en laissant dériver son bateau. Amundsen, lui, traversera l’Antarctique avec des traineaux et des chiens. Le pôle nord sera atteint par deux américains, avec beaucoup de doutes pour l’un d’entre eux. Côté français, c’est Jean Charcot qui, plus tard, continuera les explorations polaires avec sa série de bateaux baptisés « Pourquoi pas ». Ces expéditions conduiront à l’installation de bases scientifiques sur l’Antarctique et dans certaines îles voisines.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.