L’Aplec salue la nouvelle rectrice et souhaite qu’elle normalise l’enseignement du catalan

L’Associació per a l’ensenyament del català (Aplec) nous communique avec prière d’insérer :

« Ces jours-ci une nouvelle rectrice a pris ses fonctions à Montpellier, Mme Sophie Béjean, en provenance de l’Académie de Strasbourg. L’Aplec souhaite la bienvenue à la représentante du Ministre et espère que son arrivée permettra la normalisation de l’enseignement du catalan et la fin des nombreux dysfonctionnements qui en empêchent le développement : inégalité des familles pour l’accès à l’initiation ou au bilinguisme en primaire, absence de catalan dans un quart des collèges, limitation des effectifs au lycée, insuffisance de réunions du Conseil académique des langues, inexistence d’une convention entre l’État et les collectivités…

En Alsace, l’alsacien et/ou allemand, langue régionale et langue du voisin est enseigné dans 100% des écoles et 99% des élèves en bénéficient « pour mieux s’ouvrir vers le plurilinguisme » et « conjuguer réalités économiques et culturelles » (3h hebdomadaires ou bilinguisme). 16% des élèves étudient en section bilingue français-allemand, 75% sont en classe bilangue (allemand-anglais) en 6ème et 90% en 5ème.  L’Office public de la langue catalane en cours de mise en place est le cadre idéal pour travailler à la normalisation de l’enseignement du catalan en Catalogne Nord. L’Aplec espère que la rectrice d’Académie qui y représente l’État sera présente – pour la première fois – à Perpignan lors des prochaines réunions. Contact et précisions : www.aplec.cat et https://www.ac-strasbourg.fr/action-educative/langues-dans-lacademie/. »

L’Aplec dona la benvinguda a la nova rectora i demana que normalitzi l’ensenyament del català

Aquests dies, una nova rectora ha pres les funcions a Montpeller, Sophie Béjean, provienent de l’Acadèmia d’Estrasburg. L’APLEC dona la benvinguda a la representant del ministre i espera que la seua arribada permeti la normalització de l’ensenyament del català i la fi dels molts disfuncionaments que impedeixen el seu desenvolupament: desigualtat de les famílies per a l’accés a la iniciació o al bilingüisme a l’escola, absència de català a un quart dels col·legis, limitació dels efectius al liceu, reunions insuficients del Consell Acadèmic de les Llengües, inexistència d’un acord entre l’Estat i les col·lectivitats…

A Alsàcia, l’alsacià i/o l’alemany, la llengua regional i la llengua del veí, s’ensenya al 100% de les escoles i el 99% dels alumnes se’n beneficien per “obrir-se millor al plurilingüisme” i “combinar realitats econòmiques i culturals” (3h setmanals o bilingüisme). El 16% dels alumnes estudien en secció bilingüe francès-alemany, el 75% són en classe ‘bi-llengües’ (alemany-anglès) a 6a i el 90% a 5a. L’Oficina pública de la llengua catalana que s’està posant en funcionament és el marc ideal per treballar per a la normalització de l’ensenyament del català a Catalunya Nord. L’APLEC espera que la rectora d’Acadèmia que representa l’estat hi serà present – per primer cop – a Perpinyà a les properes reunions. Contacte i dades: www.aplec.cat i https://www.ac-strasbourg.fr/action-educative/langues-dans-lacademie/.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.