La ville du Soler commémore les combats de Bazeilles

la-ville-du-soler-commemore-les-combats-de-bazeilles3

Samedi 9 septembre, réunis sur la place de la République, c’est en présence de Véronique OLIER, Première Adjointe, des membres de l’équipe municipale, des représentants et membres des associations d’anciens combattants, du Souvenir Français et des Porte-drapeaux, que les vétérans des troupes de marine ont commémoré le 147ème anniversaires des combats de Bazeilles qui se sont déroulés les 31 août et 1er septembre 1870. La mémoire du Sous-Lieutenant Jean-Pierre BANEX, marsouin solérien, mort au cours de la première Guerre Mondiale a été également honorée lors de cette cérémonie.

Organisée à l’initiative de l’Amicale des anciens d’Outre-Mer, du 24e RIMa et des anciens combattants des Troupes de Marine de Pyrénées Orientales, la commémoration a débuté par une prise d’armes et un rappel historique de la bataille de Bazeilles par le Colonel Marcel STANGHELLINI, président de l’Amicale.

Le 31 aout, lors de la guerre franco-prussienne de 1870, la division bleue de l’infanterie de marine reçoit l’ordre de reprendre Bazeilles, village des Ardennes, près de Sedan, occupé par les Troupes bavaroises. Commence alors un combat acharné et à la tombée de la nuit, Bazeilles est entièrement repris. Le lendemain dès l’aube, les allemand contre-attaque. Une lutte farouche s’ensuit, rue par rue, maison par maison. Se battant à un contre dix, les marsouins vont à deux reprises chasser l’ennemi du village mais vers 16h, à court de munitions, les derniers défenseurs sont submergés par l’ennemi.

Telle est la glorieuse épopée de la division bleue, qui lutta jusqu’à la dernière cartouche, et compta, au cours de ces deux tragiques journées, 2600 tués dans ses rangs. 40 Bazeillais trouvèrent également la mort au cours des combats.

Chaque année, la commémoration des combats de Bazeilles organisée dans une ville ou un village du département, est également l’occasion d’honorer tous ceux qui ont donné leur vie pour la France sous l’Ancre d’Or des troupes de Marine. A ce titre, le colonel STANGHELLINI a tenu à rendre hommage à la bravoure du solérien, Jean Pierre BANEX, sous-officier du 24e RIMa de Perpignan, blessé à plusieurs reprises au cours de différentes opérations, et qui est tombé le premier jour de la dramatique bataille du chemin des Dames, il y a juste 100 an, lors de la première Guerre Mondiale.

Après avoir entonné l’hymne des troupes de marine, c’est en cortège que l’ensemble des participants a défilé jusqu’au Monument aux Morts pour un dépôt de gerbe au pied du mémorial. La sonnerie aux morts et une minute de silence ont précédé une émouvante Marseillaise reprise en chœur par l’assistance.

La cérémonie s’est poursuivie à la place de la République, où Mme OLIER a souligné dans son discours, toute l’importance de commémorer les combats de Bazeilles : « Avec ce haut fait d’armes, la grande histoire militaire de notre pays s’est enrichie d’un chapitre glorieux immortalisé par le célèbre tableau d’Alphonse de Neuville, évoquant le dernier carré de héros retranchés dans la maison Bourgerie, jusqu’à la dernière cartouche symbolisant l’engagement jusqu’au sacrifice suprême. Depuis, c’est toujours animé de ces valeurs, pour défendre notre liberté ou pour faire barrage à l’obscurantisme et au fanatisme que nos soldats font le sacrifice de leur vie ».

Avant de se conclure cette commémoration autour d’un vin d’honneur, le colonel STANGHELLINI a tenu à remercier, en son nom et au nom de son association, la municipalité et les anciens combattants du Soler pour le chaleureux accueil qui leur avait été réservé.

la-ville-du-soler-commemore-les-combats-de-bazeilles3

la-ville-du-soler-commemore-les-combats-de-bazeilles3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.