La RN 116 fermée encore pendant plusieurs semaines

RN116

État des lieux des dégâts et des travaux de la RN 116

Pour permettre de réaliser les travaux nécessaires à la remise en circulation de la RN 116, sans mettre en jeu la sécurité des travailleurs, le CEREMA estime qu’il convient d’attendre que les mouvements du terrain et du massif soient inférieurs à 5mm / 24h. Cette valeur doit être appréciée au regard des mesures de suivi effectuées en continu, mais également en fonction des observations visuelles du massif.

Depuis le 03 février, les actions suivantes ont été menées par les services de l’État et les entreprises :

  • Travaux d’urgence par hélicoptère (Société STAM), afin de couper l’arrivée d’eau; cette opération a permis d’interrompre 90 % des apports d’eau dans le versant via le canal, dès le jeudi 6 novembre ;
  • Équipement de l’ensemble de la zone de matériels permettant d’assurer un suivi géométrique précis et permanent ;
  • Réalisation d’une couverture photographique précise par drone ;
  • Constitution de l’équipe projet : DIRSO / CEREMA / Géomètre Expert / Entreprises pour l’analyse du phénomène et des solutions techniques envisageables.

Au vu des premiers résultats, l’entreprise STAM va pouvoir engager la première étape du plan d’action dès le lundi 17 février. Il s’agit des opérations de sécurisation (purge, colmatage des fissures) de la partie supérieure du versant. Cette étape pourrait durer 1 à 2 semaines.

Les études et analyses se poursuivent pour déterminer les travaux et l’entreprise sera bientôt choisie selon la procédure d’urgence.

La remise en circulation de la route ne pourra pas avoir lieu avant plusieurs semaines compte tenu des observations en cours et des conditions météo.

Suivi des conséquences de la fermeture par le comité opérationnel et partenarial

M le préfet a réuni, dès le 06 février, le comité de pilotage de la RN116 afin d’informer et d’associer les élus. Il s’est également rendu à proximité du site impacté.

Une nouvelle réunion de travail s’est tenue jeudi 13 février, sous la présidence de M le sous-préfet de Prades, dans les locaux de la Mairie de Saillagouse, en présence des élus des communautés de communes du Conflent Canigou, des Pyrénées Cerdagne et des Pyrénées Catalanes, des représentants de l’association des Maires, du Département et de la Région, des 3 chambres consulaires et des représentants de différents services de l’État. La Députée de la Circonscription était également présente, ainsi que les deux Sénateurs du Département.

Cette réunion a permis de recenser les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du plan de circulation temporaire permettant la desserte des hauts plateaux, et de définir des pistes d’amélioration.

Les plans d’intervention des secours et des urgences sanitaires ont été adaptés. Des ajustements sont engagés également en coordination avec l’ensemble des acteurs, notamment pour améliorer la signalisation, accentuer le partenariat avec le Département de l’Aude, adapter avec la Région le plan des transports scolaires, et faciliter l’utilisation du train jaune.

Les services de l’État sont mobilisés également pour mettre en œuvre tous les dispositifs existants pour l’accompagnement des entreprises impactées. Chaque situation fera l’objet d’une évaluation rapide et d’un examen au cas par cas en coordination entre les chambres consulaires et les services financiers de l’État.

La coordination permanente de l’ensemble des acteurs locaux pour limiter l’impact des difficultés engendrées par la fermeture se poursuivra jusqu’à la réouverture de la route nationale.

Les services de l’État restent pleinement mobilisés et vous tiennent informés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.