La préfecture communique sur la situation et les actions des producteurs de fruits des PO

pressecs_sant_carles_la_clau
Nectarines Espagnoles déversées au sol

La situation est inquiétante du point de vue des producteurs de fruits du sud de la France. Ces derniers s’estiment lésés par la concurrence des fruits venus du Sud de l’Europe et en particulier d’Espagne. Sous l’impulsion des syndicats ils ont manifesté de manière violente leur mécontentement le 7 et le 17 juillet dernier.

Le 7 juillet dernier et suite à l’action spectaculaire des producteurs de nectarine du département, René Bidal a souhaité communiquer sur la situation et son désaccord sur la forme de l’action prise par la manifestation.

« Fixée de longue date, une rencontre entre producteurs et distributeurs de fruits a eu lieu le 7 juillet en préfecture. Bien qu’ils connaissaient le jour et l’heure de cette réunion, les producteurs ont souhaité, malgré tout, et avant même de rencontrer les responsables des grandes surfaces du département, signifier leurs reproches sur la vente des fruits et légumes importés, d’Espagne notamment. Sur les formes de ce mécontentement, je condamne fermement l’action menée samedi matin au péage autoroutier de Perpignan sud car je juge irresponsable et très dangereux pour la sécurité le blocage de cet axe routier et, conséquemment, de la voie de droite de l’autoroute alors que l’action se situe le premier samedi de juillet, jour de grand transit sur les axes routiers nationaux. Pour autant j’ai maintenu la réunion d’aujourd’hui pour traduire ainsi la volonté de l’État de demeurer à l’écoute des professionnels. Lors de cette réunion producteurs et distributeurs ont décidé de travailler ensemble sur l’organisation d’une opération de mise en valeur des productions locales et notamment de la pêche nectarine. Le long week-end du 14 juillet se prête particulièrement à la mise en œuvre de cette initiative avec un double objectif à atteindre : mettre en avant un produit local de qualité tout en facilitant la consommation à un moment où la production est abondante ».

Malgré cette réunion et les avancées obtenues, notamment en matière de déblocage de fond en vue d’une campagne publicitaire. Le Préfet indique « Le gouvernement a décidé, la semaine dernière, une campagne publicitaire de promotion de la production française de fruits d’été (200 000 euros) et les grandes surfaces jouent désormais localement le jeu au contact des très nombreux touristes qui sont bien arrivés dans notre département ».

Le préfet déplore la nouvelle action des producteurs du 17 juillet sur le rond point de Perpignan Sud. « Même si la situation de la trésorerie de leur exploitation est très tendue pour les producteurs de pêches nectarines (compte tenu de la baisse importante des prix) ; même si cette situation explique l’exaspération de certains producteurs qui souhaitent légitimement vivre de leur travail, je ne peux que condamner les manquements à la loi qu’ils ont commis ce matin. ».

De l’autre coté de la frontière les producteurs souffrent aussi de prix de vente très bas, cette situation devient tendue diplomatiquement. La Fédération des Coopératives Agricoles de Catalogne a décidé de porter plainte contre l’État Français et dénonce la violation du droit de libre circulation des marchandises au sein des pays membres de l’Europe.

Affaire à suivre donc car la situation ne semble pas vouloir s’aplanir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.