La campagne #BonsParents, une réflexion autour de l’homoparentalité

la campagne #BonsParents

Alors que l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires devrait être prochainement abordée au Parlement, SOS homophobie s’inquiète de l’émergence de propos et de slogans de plus en plus violents à l’égard des familles homoparentales.

Ces discours sont stigmatisants pour toutes les personnes concernées : les personnes LGBT et les familles homoparentales bien sûr, mais aussi toutes celles et ceux qui ont recours à un don de gamètes ou dont le schéma familial s’éloigne du modèle dit « traditionnel ». Ils sont également dangereux pour la sécurité des personnes, comme cela a pu être observé en 2013, où l’hystérisation du débat public avait entraîné une multiplication par trois des agressions homophobes tant verbales que physiques signalée à SOS homophobie. Ils font enfin peser un risque sur la cohésion nationale, en créant une surenchère politique et médiatique.

C’est pourquoi, ce 12 octobre, en cette Journée internationale du Coming out, SOS homophobie lance un appel à mobilisation de la majorité silencieuse, pour soutenir publiquement les familles homoparentales victimes de préjugés ainsi que l’extension de la PMA. Alors que plus de 60% des Français·e·s, d’après plusieurs sondages récents, adhérent à ce projet, nous voulons leur donner les moyens de l’exprimer et de montrer qu’il est temps d’agir.

Basée sur un film à partager sur les réseaux sociaux et des outils pédagogiques à destination tant du grand public que des institutionnels, la campagne #BonsParents vise à rappeler un message simple : être un bon parent, ce n’est pas une question de genre ou d’orientation sexuelle.

SOS homophobie fera vivre cette campagne tout au long des débats, jusqu’à l’obtention de l’ouverture de la PMA, dans les mêmes conditions que celles qui s’appliquent actuellement pour les couples hétérosexuels.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.