Inquiétante baisse du prix de l’immobilier ancien à Perpignan

Inquiétante baisse du prix de l’immobilier ancien à Perpignan

Le mouvement #AgissonsPaysCatalan nous communique sous le titre « Inquiétante baisse du prix de l’immobilier ancien à Perpignan », avec prière d’insérer :

« Alors que les agences immobilières et les courtiers se réjouissent d’une baisse de 30%, en dix ans, des vieux bâtiments de la capitale catalane, cette analyse peut être vue de façon moins réjouissante.
Ce déclin sans précédent, montre le manque l’attractivité de la commune, depuis quelques années. Comme de nombreuses communes enclavées, à la périphérie des grandes métropoles, Perpignan subit ce manque de dynamisme.
Mais cette chute ne se limite pas qu’à cela, c’est surtout la faute à une politique municipale peu attrayante.
Nous rappelons la politique de stationnement, qui a eu un effet désastreux, sur le centre-ville, associé à la fermeture de nombreux commerces, à cause de la prolifération de grandes surfaces en périphérie. Les commerces sont la première animation, leur fermeture crée une ambiance de ville fantôme. La culture se limite à quelques événements et endroits liés à celle-ci, pas assez pour véhiculer l’image d’une ville culturelle et festive.
Autre fait marquant, nous manquons cruellement d’espaces verts ! Au secours, nous voulons de l’oxygène et de l’ombre ! Très prisés par les nouveaux arrivants, ces espaces améliorent le cadre de vie et la qualité de l’air. Le mouvement #AgissonsPaysCatalan a incité à ce type d’initiatives: développement de murs végétalisés, de potagers et fermes urbaines, mais aussi la plantation d’arbres.
Et autre argument, pour changer l’image négative de la ville, et réclamés par les habitants, plus de propreté. Malgré les actions de la mairie, il faut sanctionner lourdement les incivilités qui salissent nos rues.
La capitale Catalane a tous les atouts pour endiguer cette baisse et devenir attrayante, car elle est au centre de l’axe Montpellier-Toulouse-Barcelona et peut attirer de grands événements: comme actuellement en devenant capitale européenne du vin. Niveler un territoire vers le bas, n’a jamais été bénéfique. »

2 Commentaires

  1. Un oubli de taille (j’imagine que tout n’est pas bon à dire) : la typologie de la population dans le centre de Perpignan, et son évolution. Les problèmes liés à la population gitane ne sont pas réglés (bruit, saleté, dégradations) car on n’exige pas que cette population respecte la loi. Quant aux femmes voilées, elles sont de plus en plus nombreuses. Il faut appeler un chat un chat. Et ce n’est pas avec quelques murs végétalisés qu’on va recréer une bonne image de notre ville.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.