Incivilités et vandalisme : les nouveaux fléaux dans nos villages

incivilites-et-vandalisme-les-nouveaux-fleaux-dans-nos-villages

incivilites-et-vandalisme-les-nouveaux-fleaux-dans-nos-villages

Désormais, même les hameaux les plus reculés sont touchés par ce phénomène de société, davantage ressenti par les habitants comme une injustice que comme de l’insécurité

Tags, incendie de conteneurs, insultes, dégradation de mobilier urbain, crevaison de pneus, destruction de jardinières, de lampadaires publics, etc. : ces actes de vandalisme « gratuits » et ces incivilités ne concernent plus uniquement les aires urbaines de notre département, telle que le territoire de l’Agglo de Perpignan ou encore les stations balnéaires surpeuplées en période estivale (Argelès-sur-Mer, Saint-Cyprien…).

incivilites-et-vandalisme-les-nouveaux-fleaux-dans-nos-villages

Désormais, dans le massif des Albères, en Conflent, en Cerdagne-Capcir et jusque dans le fin fonds des Fenouillèdes, élus et gendarmes dressent un même constat : les villages ne sont plus épargnés. Même s’il n’y a pas mort d’homme – et Dieu merci qu’il en soit ainsi ! – l’exaspération et la colère grognent dans l’opinion publique, lassée de subir des faits-divers qui empoisonnent son quotidien.

 

Début octobre de cet automne, en une nuit, un village des Albères a vu toute sa composition florale arrachée et jetée à la rivière. Des mois et des mois d’entretien par le personnel communal, d’embellissement du cadre environnemental, détruits par des « petits plaisantins » qui n’ont pas calculé la portée de leur geste.

 

En Salanque, c’est le mobilier urbain qui est régulièrement attaqué, vandalisé, voire incendié selon les périodes…

incivilites-et-vandalisme-les-nouveaux-fleaux-dans-nos-villages

Tout cela, forcément, a un coup. A l’échelle d’un département comme le « 66 » ce sont des centaines de milliers d’euros qui annuellement partent en fumée à cause de cette « délinquance quotidienne » : pour enlever les tags, pour racheter des poubelles et conteneurs, pour remettre en activité un éclairage public ici ou pour rénover des bancs publics ailleurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.