Hubert Levaufre/ Faire-part de naissance « La montagne a accouché d’une souris » et quelle souris : « celle-ci ne quitte plus son parapluie »

Hubert Levaufre, gérant de la Ferme de Découverte de Saint-André, nous communique sous le titre « Faire-part de naissance « La montagne a accouché d’une souris » et quelle souris : « celle-ci ne quitte plus son parapluie » », avec prière d’insérer :

« Après le fiasco pour lancer la vaccination il fallait bien une énième commission pour suivre la vaccination en France.
Alors que les Français n’en peuvent plus des mille-feuilles administratifs, un faire-part se répand sur Internet comme une traînée de poudre.
Ce faire-part résume fort bien le problème français : cette facilité avec laquelle les politiques créent des commissions pour couper court à toute polémique et mettre la poussière sous le tapis.

Lisons donc ce fameux faire-part : « Le ministère de la Santé, la Direction générale de la Santé, la Direction de la Santé publique, Santé publique France, la Direction de la haute autorité de la Santé, les Directions des Agences régionales de Santé, la Direction de l’agence nationale sanitaire, la Direction de l’alliance nationale pour les sciences de la Vie et de la Santé, l’Agence Epidémiologie France, le Centre national de recherche scientifique en virologie moléculaire, l’Agence nationale de sécurité du médicament et de la santé, le Conseil scientifique de la présidence de la République, le Haut-commissariat de lutte contre les épidémies, le Haut Conseil de veille sanitaire, l’Agence nationale de sécurité de logistique médicale, ont le plaisir de vous annoncer la naissance du petit dernier : le Haut conseil d’orientation pour la stratégie vaccinale. »

Ce Haut conseil va venir s’ajouter à une quinzième entité existante: « il fallait bien compenser le manque de prévoyance ».
Circulez il n’y a rien à voir !…
Au rythme des nouvelles commissions, et des déboires de la Présidence Macron, Jean Castex risque de préférer nos montagnes Catalanes aux montagnes Russes de son ministère ».
Au rythme de la circulation du virus, la situation semble aussi difficile à gérer que la circulation des haut cantons à pareille époque, l’hiver dernier sur la RN116.
Les politiques ont toujours ce petit coup de génie d’ouvrir le parapluie pour plus tard ! Mais tout le monde sait qu’ici, la Tramontane n’aime pas les parapluies. À chacun de s’interroger et d’y voir plus loin « aura-t-il plus de prévoyance quand il s’agira de remplir sa hotte de projets pour son territoire ?
Car si les Catalans des hauts cantons et de la Plaine du Roussillon s’impatientent, c’est peut-être qu’ils voient que ça pourrait être le contraire qu’il se produira ?

Comme nous sommes en période de vœux.
Faisons preuve de courage, de lucidité, d’imagination et de force intérieure afin de mettre en avant certaines attentes !…
En espérant que Monsieur Le Premier Ministre fera accoucher à nos montagnes un monde plus honorable quand reviendront les jours meilleurs ?… »

Hubert Levaufre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.