Hausse des tarifs ferroviaires en Occitanie

comite-dusagers-de-ligne-train-jaune-sadresse-aux-dirigeants-de-sncf

Thierry Gaillard, chargé des transports pour le mouvement Agissons, nous communique sous le titre « Hausse des tarifs ferroviaires en Occitanie », avec prière d’insérer :

« Alors que la semaine européenne de la mobilité vient de s’achever, il est bon de revenir sur le feuilleton printanier et estival de la Mobilité en Occitanie.
En mars dernier, la présidente et son vice-président de la région Occitanie étaient fiers de nous annoncer la signature de la nouvelle convention avec la SNCF.
Cette convention a fait l’objet d’une négociation durant 2 ans. L’objectif étant d’obtenir des services améliorés et renforcés.
Cette nouvelle convention s’accompagne aussi d’une nouvelle gamme tarifaire unifiée pour les deux anciennes régions.
Autre changement, tous les abonnements de train simple TER se prennent de gare à gare.
Ainsi en mai dernier, le journal Ville-Rail-Transport décernait le Grand Prix TER 2018 à l’Occitanie. Ce prix se justifiant car « La région qui a fortement investi sur le rail ces dernières années, et élaborée une tarification attractive, enregistre une belle progression du trafic de ses TER.

Ces résultats devraient être décuplés à l’avenir, selon la région qui vient de signer une nouvelle convention ambitieuse avec la SNCF ». En même temps, la Région Occitanie révélait que les tarifs TER augmenteraient de +7% par mois pour un trajet de 50 km.
C’est donc la fin des tarifs illimités :
IllimiTER Études (60€ /mois) étudiants et IllimiTER Pro (80€/mois) existant en Languedoc-Roussillon et pas en Midi Pyrénées.
Par exemple, pour les jeunes de moins de 26 ans, l’abonnement devait être de 86,70 € en juillet pour un trajet de 50 km. Celui-ci baisserait ensuite progressivement pour atteindre 64 € par mois en 2020 Mais en juillet les usagers ont vu une toute autre réalité ! Les 7% d’augmentation en moyenne sur 50 km se sont transformés à des augmentations allant jusqu’à à 240 %.
Autre exemple, les usagers de Perpignan faisant quotidiennement le trajet Perpignan – Montpellier pour raison professionnelle, ont vu leur abonnement passé de 80 € à plus de 250 € mensuel mois.
Il faut y ajouter la disparition quasi totale des billets à 1 euros.

A ces prix, un report s’est fait immédiatement sur le covoiturage, les bus low-costs et la voiture personnel.
Blablacar, Flix-bus et Vinci peuvent remercier gracieusement Mame Carole DELGA. La bronca des usagers relayés par les journaux a contraint, la présidente de Région a rattrapé ces « petits ratés », comme elle dit.
Ainsi, le 12 septembre le vice-président délégué aux transports de la Région a annoncé des « mesures pérennes » :
– La pérennisation des billets à 1€.
– Pour tous :
o les deux premiers mois offerts pour les abonnés mensuels,
o un plafonnement du prix au-delà de 118 Km, pour les abonnement hebdo, mensuel et annuel, soit 190 € max par mois
– Pour les Jeunes : Le prix des abonnements mensuels et annuels sont plafonnés au-delà de 118 km (soit 95 € max par mois en formule annuelle), soit 35 € de plus…
– Pour les anciens abonnés d’Illimi TER PRO, soient 2100 personnes, des mesures complémentaires sont proposées en plus.
Mme DELGA et de ses troupes ont profité de la signature d’une convention ambitieuse avec la SNCF pour augmenter massivement les prix du transport TER auprès des usagers.
Au final, c’est un coup dur pour la Mobilité dans notre région et un coup dur, de plus, pour le pouvoir d’achat de ses habitants.
»

www.agissons.org
agissons66@gmail.com

hausse-des-tarifs-ferroviaires-en-occitanie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.