France Insoumise : « Nom à la suppression du train des primeurs… Insoumission écologique ! »

France Insoumise :

Vœu déposé par les élus de la France Insoumise au conseil régional Occitanie, Liem Hoang Ngoc, Myriam Martin, Jean-Christophe Sellin et Guilhem Serieys. Il sera soumis jeudi 28 mars 2019 au vote des conseillers régionaux d’Occitanie en assemblée plénière.

« Le « train des primeurs » relie Perpignan à Rungis et transporte chaque année 400 000 tonnes de fruits et légumes. Cette liaison de fret serait supprimée fin juin faute d’investissements et de rentabilité suffisante. Ce serait alors 80 camions par jour qui seraient envoyés sur les routes.

C’est aberrant. Encore une fois, le décalage est exorbitant entre les incantations écologiques de Macron et l’action de son gouvernement qui est pleinement responsable de cette situation. L’État est en effet l’actionnaire unique de la SNCF et actionnaire principal au sein de la Semmaris, société gestionnaire du marché de Rungis. Le gouvernement disposait donc de tous les leviers pour déjouer un scénario catastrophique prévisible depuis longtemps !

La Région Occitanie doit également s’engager en urgence pour le maintien de cette ligne de fret ! L’élection européenne du 26 mai permet à chacun de sanctionner ces politiques irresponsables et de faire le choix de la planification écologique. Avec les candidats de la liste France insoumise menée par Manon Aubry, nous défendons un plan européen de recours obligatoire au transport ferroviaire de fret sur longue distance et de report modal de la route vers les modes moins polluants. »

Myriam Martin, Jean-Christophe Sellin, Guilhem Serieys, conseillers régionaux France Insoumise.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.