Festival Electrobeach 2016 : record de fréquentation avec 176 000 festivaliers

EMF-Electrobeach-music-festival

La 4ème édition de l’Electrobeach Music Festival s’est clôturée sur un Bilan positif malgré le contexte difficile lié aux attentats de Nice. Du 14 au 16 juillet, 176 000 festivaliers s’étaient donné rendez-vous au Barcarès pour 3 jours de musiques électroniques. Nouveau record de fréquentation pour cette édition 2016 avec 36 000 festivaliers de plus soit une augmentation de 25% par rapport à la précédente édition.

L’EMF a une fois de plus attiré un public jeune (moyenne d’âge 23 ans) et cosmopolite (47 nationalités représentées) et renforcé sa réputation d’événement connecté avec près de 930 000 photos partagées sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook et Twitter). L’événement a également généré d’importantes retombées économiques et touristiques pour le département avec 78 000 nuitées réservées par les festivaliers.

Trois scènes étaient au programme cette année. En plus de la main stage qui accueillait les têtes d’affiche : Hardwell, DJ Snake, David Guetta, Martin Garrix, Axwell Ingrosso, Martin Solveig, Robin Schulz… et de la Beach stage dédiée cette année aux artistes français :

Quentin Mosimann, Michael Canitrot… une 3ème scène a fait son apparition. Sous un chapiteau, la scène Techno a ouvert l’Electrobeach à de nouveaux artistes : au programme Luciano, Sven Väth ou encore Loco Dice.

Un festival endeuillé

Le premier jour du festival a été marqué par l’attentat de Nice et la décision de maintenir l’événement a conduit à un renforcement des mesures de sécurité sur le site malgré un dispositif déjà exceptionnel mis en place pour cette édition 2016.

A l’initiative du Maire du Barcarès Alain Ferrand une minute de silence a été effectuée par les 64 000 personnes présentes samedi 16 juillet en hommage aux victimes. Les artistes ont également tenu à montrer leur solidarité en chantant en cœur avec le public la Marseillaise à plusieurs reprises pendant les trois jours du festival : David Guetta, DJ Snake ou encore la djette Ruby Rose, qui a reversé l’intégralité de son cachet aux victimes de l’attentat de Nice.

« En choisissant le 14 juillet comme date d’ouverture nous savions que cette édition serait spéciale. L’EMF 2016 sera marqué par des moments d’une rare intensité, les événements de Nice n’ayant fait que renforcer la volonté des festivaliers de s’unir autour des valeurs de liberté d’unité et de partage. » Silvain Berreteaga, organisateur du festival.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.