Exercice de sécurité civile dans le tunnel du Perthus

400 personnes ont participé à une simulation d’accident dans le tunnel du Perthus de la ligne Lgv Perpignan-Figueras.

• Le tunnel du Perthus est la seule infrastructure importante en Espagne gérée conjointement par deux États, l’État français et l’État espagnol ;

• L’exercice est basé sur l’hypothèse d’un déraillement de train ayant provoqué des blessés ;

• C’est l’occasion de tester la capacité de réaction et de coordination de tous les acteurs en matière de protection civile.

La préfecture des Pyrénées-Orientales, en coordination avec la délégation du gouvernement espagnol en Catalogne et l’opérateur ferroviaire gestionnaire de la ligne Perpignan – Figueras, ont effectué très tôt ce matin une simulation de déraillement de train dans le tunnel ferroviaire du Perthus, infrastructure gérée conjointement par l’État espagnol et l’État français par l’intermédiaire de l’entreprise gestionnaire de la ligne Perpignan-Figueras.

400 personnes ont participé à l’exercice, des gendarmes, pompiers, les équipes de protection civile provenant des deux côtés de la frontière, ainsi que des figurants qui ont joué le rôle des blessés.

En effet, le scénario de l’exercice, le déraillement d’un train de passagers provoquant des blessés de différentes gravités a permis de tester la capacité de réaction de toute la chaîne de sécurité civile et, en même temps, d’évaluer à posteriori la dimension internationale de la réponse ainsi que la coordination opérationnelle de la chaîne de commandement.

Dès le déclenchement de l’exercice, le subdélégué du gouvernement à Girone, Albert Bramon, s’est rendu dans la partie espagnole du tunnel. Il s’est chargé d’activer le plan de secours binational et de diriger les premiers secours en installant une cellule de crise unique à la sortie nord, côté français.

Les équipes opérationnelles de protection civile de la délégation du gouvernement en Catalogne, ont également participé à la simulation, mais aussi des effectifs de la protection civile de la Généralitad, la guardia civil, la police nationale, les pompiers, les services d’urgences médicales, la Renfe (société des chemins de fer espagnols) et l’Adif (établissement public administrateur des infrastructures ferroviaires).

Jean-Sébastien Boucard, directeur de cabinet du préfet des Pyrénées-Orientales était également présent sur le lieu de la simulation de l’accident, accompagné de gendarmes, pompiers, de personnels des services d’urgences et du service interministériel de protection civile. Afin de coordonner l’exercice, le préfet avait activé le centre opérationnel départemental en préfecture.

L’entreprise gestionnaire de la ligne Perpignan-Figueras, représentée par son directeur Petros Papaghiannakis, a également apporté une aide matérielle et mis du personnel à disposition afin de participer à l’exercice qui a commencé le 10 octobre à 23h45 et s’est terminé le 11 octobre à 2h30.

A l’issue de la simulation, une vidéo conférence a permis d’effectuer un debriefing entre les différents participants afin d’élaborer, à posteriori, un document de conclusion qui sera présenté au comité de sécurité de l’infrastructure.

Ces conclusions seront ensuite intégrées à la nouvelle version du plan de secours binational en vigueur, qui date de 2010 et a été révisé en 2014. Ce plan est à ce jour dans une nouvelle phase d’actualisation. Depuis la mise en service de la ligne LGV Perpignan – Figueras, le tunnel du Perthus a déjà été le théâtre de sept exercices comportant des scénarios différents.

Tunnel transfrontalier de trafic mixte :

La section internationale de la ligne grande vitesse entre Perpignan et Figueras a une longueur de 44,5 km : 24,5 sur le territoire français et 20 km sur le sol espagnol avec un trafic mixte de passagers et de marchandises en incluant le transport de marchandises dangereuses.

Le tunnel du Perthus est un tunnel transfrontalier d’une longueur de 8,3 km dont 7,3 km sont sur le sol français. A une vitesse de 300 km/h, un train grande vitesse traverse le tunnel en moins de deux minutes.

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR GRATUITEMENT LE JOURNAL CATALAN :

2 Commentaires

  1. Bonjour,

    Merci pour votre article.

    Concernant le temps de traversée du tunnel par un train roulant à 300 km/h, êtres-vous sûr du résultat de votre calcul ?

    Bien cordialement,

    Pierre Engelking

    • Cet aritcle est un vulgaire copié / coller depuis un autre site Français, qui lui même l’a copié / collé depuis un site espagnol ou il est bien précisé « 100 segundos », mais au niveau de la traduction ça a dû sauter….

      Bref, ça se prétend « journaliste » mais à part piocher chez les autres (et sans vérifier !) ça ne sait rien faire d’autre…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.