Et si Pyrénées Méditerranée Invest soignait le Brexit par la Perpignan therapy ?

Agile, créative et audacieuse, l’agence de développement économique Pyrénées Méditerranée Invest (ADE-PMI) joue une nouvelle fois la carte de la communication décalée pour faire briller les atouts du territoire de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole pour en faire une Destination.

Le but : attirer de toutes parts les talents, les investisseurs et les touristes pour booster l’activité économique et l’emploi sur le territoire.

Aujourd’hui, l’ADE-PMI se saisit d’une nouvelle opportunité : soigner les maux du Brexit par la Perpignan therapy.

L’ADE-PMI a établi plusieurs diagnostics faisant apparaître quelques-uns des maux
dus auBrexit: l’anobrexite, la catabrexite, l’apobrexite, la dysbrexite. Des maladies bien réelles qui portent sur la perte de croissance, la paralysie des membres directeurs, l’insuffisance des fonctions commerciales, le trouble de l’agilité…

Pour soigner ses maux, le territoire propose en guise de pharmacologie : une qualité de vie au bord de la Méditerranée, une richesse culturelle et patrimoniale, label communauté French Tech (label obtenu en avril 2019) qui mobilise un écosystème de 60 entreprises porteuses d’innovations technologiques et d’institutions comme la CCI des Pyrénées-Orientales mais aussi un accélérateur, un incubateur, des pépinières-hôtels d’entreprise, des espaces économiques disponibles, accessibles et connectés ; un pôle d’enseignement supérieur et de recherche, une école d’ingénieur ; des infrastructures de communication (aéroport, gare TGV) sans oublier la proximité de l’Espagne.
« Cette opération est porteuse du message fort. Celui de notre volonté d’attirer et d’accueillir des talents et des entreprises d’envergure européennes dans la métropole de Perpignan. On leur propose de changer de vie tout en restant connecté aux grandes capitales Londres, Paris, Madrid, explique Laurent Gauze, président de l’ADE-PMI.

L’ADE-PMI n’en est pas à son premier coup d’essai en communication décalée. « C’est un coup de communication comme l’a été notre ambition affichée d’accueillir les tournages de la série Games of Thrones. Les réseaux sociaux en ont parlé et ont donné de la visibilité à Perpignan. Une visibilité qui peut se transformer en clientèle touristique. La saison a démarré et je compte bien sur les réseaux pour déclencher l’achat intuitif pour venir découvrir notre magnifique territoire et adopter le work, liv and play ! (travailler, vivre et s’amuser) », conclut le président de l’ADE.

Le concept des « maux du Brexit » a été imaginé par l’agence de communication 18 Printemps (Perpignan)et relayé sur les réseaux sociaux par l’agence digitale Nématis (Perpignan) à partir du 5 juillet.

https://brexit.investinperpignan.fr/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.