Estagel : Nicolas Gonati expose, « De l’atelier à la cave »

Quand l'art anonyme, rencontre l'art au grand jour

Nous pourrions ajouter, « … en passant par l’étable ». En effet, l’exposition de l’artiste, à sa manière, est intimement liée au réel, au monde de la vie de tous les jours. À tout ce que nous pouvons voir, toucher, contempler en nous déplaçant un peu sur les routes, mais aussi dans les lieux de travail tel que la cave des vignerons des côtes d’Agly. Un énorme coup de projecteur sur l’art qui peut être multiple chez un même artiste.

Après quelques semaines d’hibernation, un réveil sous les meilleurs hospices pour ce qui est devenu grâce à Odile, une des meilleures salles d’expo du Fenouillèdes et au-delà très certainement, tant par la qualité de ses œuvres que par la régularité de ses vernissages.
Pourquoi aller chercher ailleurs, ce que nous avons à portée de notre main et ceci, loin des salons parfois trop feutrés. Le caveau de la cave « Les vignerons des côtes d’Agly », fait très bien l’affaire.

Nicolas Gonati, première expo au caveau

L'artiste et son amoureuse préparent l'exposition
L’artiste et son amoureuse préparent l’exposition

Tel un feu follet perturbant l’ordre établi de l’art trop tranquille, l’artiste se dévoile. Voilà, à n’en pas douter, une exposition qui fera date dans les annales déjà bien remplies du caveau de la cave. Un artiste multiple et inclassable tant son talent incontesté rayonne comme une étoile dans le firmament des amoureux de l’art, des amoureux de l’aventure aussi.
Nicolas Gonati n’est pas un inconnu dans notre département. Loin s’en faut. Ses grands-parents étant venu s’installer au soleil et à la tramontane pour soigner la silicose du grand-père à Laroque des Albères, il finit par adopter notre département. Il vit aujourd’hui à Villelongue dels Monts.
Ayant fait ses études aux beaux-arts de Perpignan, c’est avec des trémolos dans la voix qu’il évoque le passé de ce lieu à l’avenir incertain.
Deux années à la suite, 96 et 97, il participe à « Art éphémère et commerce » à Perpignan. Renseignement pris, nous savons maintenant qu’il sait allier l’humour à l’art. Quelle beauté !

L’art conceptuel

Le Boudda noir catalan
Le « Boudda noir » catalan

Ses pas, dans ses diverses pérégrinations, l’ont conduit dans la cave ou, accompagné chaleureusement par le maître de chai, il a choisi quelques projets de dessins au crayon papier. Ainsi, nous pouvons apprécier la représentation de quelques ardoises servant à situer les cuves, tout comme un dessin réalisé sur un mur de la cave. La reconnaissance d’un artiste anonyme étant ainsi soulignée. Certainement, un salarié de la période des vendanges.
C’est aussi une figuration du « Bouddha noir catalan » toujours au crayon, qui vient faire vivre, une fois de plus, l’humour dans l’art.
Se réclamant de la lignée des artistes ayant travaillé sur la Joconde, rien d’anormal donc, à ce qu’un portrait soit dédié à cette dernière.
Travaillant aussi l’acrylique, une magnifique représentation de la porte de l’église de Villelongue dels Monts figure en bonne place dans l’expo.

Notre coup de cœur

Auto-portrait
Auto-portrait

Il ira vers la conception de plusieurs auto-portraits. Celui du personnage à genoux, qui semble vouloir cacher son visage est très révélateur. Toute une imagerie sur laquelle il serait possible de dialoguer pendant des heures sans jamais se lasser. C’est lui qui vous accueillera dés votre arrivée.
C’est aussi la représentation de notre bonne mamie courbée devant sa porte. La toile est intitulée « Espace sexuel n° 1 ». Rassurez-vous, le n° 2 n’est pas exposé.
Enfin, lors du vernissage qui se déroulait le vendredi 15 avril, nous avons eu la joie, le délire, de faire la connaissance de Pimprenelle. Avez-vous saisi ? Nicolas et Pimprenelle ! Et oui, lorsque je vous disais la conception, l’ampleur de l’art de Nicolas !
Le caveau est ouvert du mardi au samedi, de 9h à 12h et de 14h à 18h.Exposition à visiter absolument.

La prochaine sera réalisée par Françoise Deloncle bien connue dans notre village.
A bientôt donc pour d’autres aventures, dans le monde de l’art.

 

Espace sexuel n° 1
Espace sexuel n° 1
Pimprenelle, encore une autre forme de l'art
Pimprenelle, encore une autre forme de l’art
Dés le vernissage les visiteurs affluent
Dés le vernissage les visiteurs affluent

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.