Estagel : les voeux de l’association « Estagel 21 »

Un moment convivial autour des galettes

Si dans d »autres lieux, après les élections municipales, la tension tombe, ce n’est pas le cas à Estagel. Pierre Contet et l’association « Estagel 21 », ont montré une nouvelle fois, leur volonté d’intervenir dans la vie locale, d’être utiles à la vie du village, au débat, à la démocratie.

C’est ainsi, que ce dimanche 22 janvier 2017, à 17h 30, à l’espace Jean Ferrat, sous l’œil bienveillant du bénévole au service du pluralisme, les adhérents de l’association, la population, devaient se réunir.

Les actions de l’association

Après avoir rappelé les statuts et donc les orientations « d’Estagel 21 », le président devait commenter les diverses initiatives prises au cours de l’année et elles sont nombreuses.
L’une des plus conséquente étant les démarches prises au sujet de la classe du primaire pour laquelle, de son avis, les dispositions menées par la majorité du Conseil municipal, n’ont pas été à la hauteur des enjeux, ont manqué du dynamisme nécessaire, dans de telles circonstances.

Pierre Contet, président de l’association « Estagel 21 »

Et de rappeler les initiatives de l’association, prenant appui sur la pétition des parents d’élèves, pour s’élever contre la fermeture. L’appel aux sénateurs ayant été l’une des plus marquantes, avec le relais de certains d’entre eux jusque dans l’hémicycle du Sénat. Celui-ci représente les collectivités territoriales au palais du Luxembourg.
Il devait également montrer l’utilité de l’opposition au sein du Conseil municipal, même dans les choses qui pourraient paraître anodines, mais qui font la vie de tous les jours des habitants de la cité.
Il devait également préciser les positions des élus de l’opposition, lors des Conseil municipaux. Ceux-ci votant pour, lorsque les éléments semblent positifs. Contre, quand ils sont considérés comme étant contraires aux intérêts de la population. S’abstenant quand les éléments ne sont pas là, pour la réflexion, permettant une réelle appréciation des situations.

Les thèmes abordés

Parmi les thèmes soulevés, la sécurité, la communauté urbaine, avec le rappel de la position pour le moins ambiguë du maire lors de la création de cette dernière. Et de rappeler que jamais, de compte-rendu au Conseil municipal était fait sur le travail de cette instance.
Le problème de la déviation a également été abordé, en signalant toutefois, que la signature de la convention passée avec le département, s’était réalisée en dehors de tout débat. A la suite de l’intervention d’un participant, nous pouvons considérer que même si des avancées peuvent être enregistrées, nous sommes encore loin de la mise en œuvre des travaux. Les achats de foncier et autres, et pas les moindres, n’étant pas encore totalement réalisés.
Pour ce qui concerne la caserne des pompiers, cette dernière semble être tombée dans l’oubli des méandres obscurs de discussions stériles.

Les finances

Aux dires de Pierre Contet, depuis deux ans, c’est le comptable public, (percepteur) qui présente le budget. Or, ce dernier n’a aucun pouvoir de décision dans l’établissement des orientations budgétaires. La question devait être posée : « Est-ce une question d’incompétence de la part de notre maire, une question de facilité, d’un manque de travail effectué par le premier magistrat et l’équipe municipale majoritaire»?
Et de relever ce qui pourrait être apparenté à une mauvaise gestion, à l’énoncé des emprunts réalisés en 2015 pour des travaux réalisés en 2016. Coût de l’opération : 116 000 euros d’intérêts payés en avance, sur des travaux non réalisés. Et de souligner que de ce fait, les banques étaient les premières bénéficiaires de ces orientations pour le moins burlesques, alors que les taux d’intérêt ont encore baissé ces derniers temps.
La réalisation du parc éolien a également fait discussion. Alors que dans la première étude réalisée, il devait être installé pour une grande part sur des terrains communaux, voilà que le projet n’a pas été accepté pour être déplacé vers des terrains de particuliers. Comme il devait être précisé pour aller dans le sens de cette explication, trois Conseillers municipaux quittent les séances lorsque le sujet des éoliennes est abordé. Les noms des élus concernés ont ainsi été cités.

Une vue de l’assistance à l’espace Jean Ferrat

La viticulture

Parmi les sujets traités, la viticulture a occupé toute la place méritée dans les propos. Pierre Contet devait montrer les difficultés rencontrées par la profession, ce qui n’est pas sans incidences sur toute l’économie du village, du secteur. Or, force est de constater comme il devait le préciser, qu’aucune réflexion, aucune mesure n’est proposée, encore moins prise par les élus politiques majoritaires. Il serait nécessaire en effet, pour aller à contre-courant de cette situation alarmante mettant en danger économique toute la population, que des actions soient engendrées. Aucune mesure pour accompagner les professionnels particuliers ou en coopération, à surmonter les difficultés rencontrées, n’est à l’ordre du jour.

Clôturant son intervention, Pierre Contet devait révéler un scoop. En effet, le 11 mars 2017, à l’initiative « d’Estagel 21 » nous aurons le plaisir d’accueillir à Estagel, le conférencier Guy Jacques, chercheur au CNRS. Celui-ci viendra présenter son livre : « François Arago l’oublié ».
Souhaitant que la solidarité, la fraternité, l’emportent sur la division et la haine, Pierre Contet devait inviter les participants à déguster la galette et bien d’autres choses, accompagnées comme il se doit, des meilleurs vins de notre terroir.

Joseph Jourda

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.