Estagel/ les masques de la solidarité (suite)

0
3
Les petites pièce de la solidarité pour lutter contre le coronavirus

Ainsi, l’idée à fait son chemin. La solidarité s’organise autour de ces éléments qui deviennent indispensables pour conjurer le coronavirus.
Le groupe de bénévoles pour la fabrication, s’agrandit tous les jours.

De ceux qui peuvent fournir des draps, des étoffes pouvant entrer dans la confection, à ceux qui peuvent coordonner les diverses actions, transporter les matériaux, chacun trouve sa place dans cette action généreuse et salutaire pour la sécurité de la population. 

La solidarité des commerçants

Trois d’entre eux, ont déjà décidé de devenir les points relais pour récupérer les objets. Il s’agit des boulangeries Abella et Pomas, de la quincaillerie Calas. Nul doute, qu’au fil des jours, ce groupe de commerçants va s’agrandir. Ils prouvent ainsi l’importance de cette activité commerçante au cœur même du village. 
Si l’orientation à été donnée de les solliciter, c’est bien en prenant en compte le confinement. Les points de rencontre, dans un lieu donné, sont ainsi évités.
La solidarité de chaque personne qui ressentira l’intention, la nécessité de se procurer un masque, sera sollicitée pour un don en espèce. Les petites pièces devront être déposées dans une urne qui sera installée à cette occasion. Un seul masque sera alloué par personne. Ils ne sont pas vendus, mais donnés et le reliquat des sommes collectées sera alloué à des services de santé.

Les masques de la solidarité


Grâce aux dons, le prix de l’achat des fournitures nécessaires, principalement fournies par la mercerie sur la place à prix coûtant, pourra être acquitté. Il est à noter que ce dernier commerce a également offert une partie des fournitures.
Alors, chacun peut participer à cet espace de solidarité dans le village. Les uns, en fournissant des draps et autres matériaux. Du fil pour la couture, des élastiques éventuellement, etc. D’autres leurs petites mains pour la confection
Pour toute prise de contact, s’adresser à Philippe au : 06 84 82 32 10.
Isolés, nous pouvons. Mais peu !
Ensemble, nous pouvons aplanir toutes les difficultés. 
À bientôt pour d’autres informations sur cette généreuse initiative.

Joseph Jourda. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.