Estagel : en ballade dans le village

Christian Mallet-Carré, président de l'association "Villa Stagello", en visite dans le village. Ici, proche du gué.

Souvent, des groupes de personnes, accompagnés par le président de « Villa Stagello », monsieur Christian Mallet-Carré, visitent notre village. Nous sommes allé à leur rencontre.

Cette fois, c’était un groupe venu prendre quelques jours de repos au centre de vacances de la CCAS. (comité d’entreprise d’EDF)

L’histoire du village

Monsieur Mallet-Carré aime tout ce qui se rapporte à la vie du village. Sa curiosité aidant, ainsi que sa position de retraité, c’est tout naturellement qu’au fil des jours, il a acquis une connaissance certaine de l’histoire d’Estagel.
Aujourd’hui, c’est avec passion qu’il transmet ses connaissances à ceux qui sollicitent ses services.
De la vie de François Arago et de son œuvre, à l’installation du passage à gué, en passant sur les explications de la présence de la gendarmerie à la place du général de Gaulle, le village est passé au crible du savoir, de la connaissance.
Bien évidemment, le vieux village n’est pas oublié avec l’église et son clocher qui domine majestueusement la cité. Depuis ses hauteurs en effet, ce ne sont pas « vingt siècles qui nous contemplent », mais notre regard se perd à l’horizon des limites fixées par dame nature. Un lieu magique, qui pourrait être inclus dans un circuit touristique.

Mais aussi l’aspect économique

C’est Mickaël qui prend le relais. Il est l’animateur, l’accompagnateur, de la maison de vacances pour retraités de la CCAS implantée à Estagel sur les hauteurs du village. Pendant la semaine, son planning passe par la visite des châteaux cathares. Cette dernière a fortement été appréciée par nos amis visiteurs, venus du 93, la Seine-Saint-Denis, mais également venus de Franche-Comté.

Marie-Line présente le « gris » (rosé). en fond, avec le thee-shirt rouge, Mickaël, l’accompagnateur.

Un de nos amis visiteurs n’hésitait pas à faire le rapprochement entre l’Égypte avec ses pyramides, qu’il a eu le loisir, le bonheur de visiter, et les vestiges du temps passé de nos Corbières. Le lien était fait grâce à l’énergie déployée par les hommes pour finaliser les constructions.
Pour terminer en beauté la semaine de passage dans notre bourg, une dégustation s’imposait. Elle devait se réaliser à la cave des « Vignerons des Côtés d’Agly ».
Une nouvelle fois, Marie-Line était mise à contribution pour son plus grand plaisir d’ailleurs.
C’est ainsi, que le groupe de visiteurs devait inaugurer ce lieu de dégustation qui va devenir, pour la durée de l’été, le lieu culte de la vallée de l’Agly.

Un aperçu du déroulement des dégustations pendant l’été.

Marie-Line devait à cette occasion présenter le « gris » issu du cépage grenache gris. De l’avis des connaisseurs, un vrai plaisir du palais consommé bien frais.

Après la dégustation, les achats.

Et nous voilà surpris en train de rêver à une organisation d’un circuit touristique dans le village. Il pourrait associer les multiples attraits de ce dernier, avec ce qui en fait sa richesse première, la viticulture, sa cave coopérative et les particulières.
Du rêve passerons-nous à la réalité ?

Joseph JOURDA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.