Estagel/ Don du sang : 52 dons

Dominique Destrade, président des donneurs de sang bénévoles, accueille les donneurs

58 présentés, 6 refusés, 3 nouveaux donateurs, voilà le bilan de la dernière collecte du mercredi 19 juin.Une constante, cependant, est bien réelle et encourage l’équipe de bénévoles :chaque fois, des nouveaux donateurs sont enregistrés.

Ils sont la preuve que l’esprit de solidarité existe pour peu qu’il soit sollicité. Les communes partenaires de l’EFS, (établissement français du sang) partout où elles s’impliquent, sont un moteur pour aller dans ces sens. Cette implication, se doit d’être renforcée. L’exemple, ne vient-il pas d’en haut ?

« Prenez le relais »

Tel est un des mots d’ordre de l’EFS en ces mois d’été, du 11 juin au 13 juillet, dates sur lesquelles s’est établie cette campagne. Pour traduire en clair, il est demandé à chaque donneur, d’accompagner un ami, un voisin, une simple connaissance à prendre le chemin des centres de collectes. Les besoins sont nombreux et les dons, malgré une certaine constante, restent aléatoires.
Nous sommes loin des années 1965 où d’après Dominique Destrade, président de l’amicale estagelloise des donneurs, environ 500 dons étaient enregistrés par collecte. Ce déficit, s’explique de plusieurs manières. Une « sélection » plus rigoureuse, et c’est tant mieux, est entrée en vigueur suite à l’affaire du sang contaminé. Par exemple, une personne transfusée, ne peut plus donner pour le restant de sa vie. 

Une équipe et des donneurs toujours aussi présents


De l’avis du docteur Cassarini Nathalie, en charge de la collecte, d’autres causes existent. La vie stressante, la course après le temps, ne sont pas pour rien dans ce manque à gagner pour sauver des vies. Il est nécessaire de savoir que pour une greffe du foi, 50 pochettes sont indispensables. C’est-à-dire l’équivalent de la collecte de mercredi 19 juin.
Néanmoins, les bénévoles continuent de donner de leur temps. L’organisation des collectes toujours aussi rigoureuse avec la participation pour Estagel, d’un docteur, d’une infirmières qui fait les entretiens pré-dons, trois infirmières en salle, une personne à l’accueil et une autre pour organiser la collation à la suite du don.

La collation après l’effort


Le préfet de notre département ayant donné l’exemple dernièrement à Cabestany, gageons que les corps constitués, les élus, auront à cœur de ne pas être en reste de l’acte généreux de Monsieur Philippe Chopin.
La prochaine collecte à Estagel aura lieu le mercredi 6 novembre.
Retenez d’ores et déjà cette date dans vos calendriers.

Joseph Jourda

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.