Estagel/ Ateliers de Noël : donner l’envie de créer…

Marguerite , en deuxième plan, servant le bon chocomat

C’est devenu une tradition. « L’atelier lumière et couleurs », offre, tous les ans, un avant-goût des fêtes de Noël aux enfants, mais pas seulement pour ces derniers. Les parents sont aussi bien présents, actifs et participent à la rencontre.

C’est Marguerite, sa modestie dut-elle en souffrir, qui est l’âme de cette journée. Les personnes qui l’accompagnent toute l’année, sont bien unanimes pour le préciser.

Une ambition bien modeste, mais combien empreinte de sincérité

L’ambition de Marguerite est toute simple : « Renouer avec les traditions de Noël. Partager, vivre des moments d’amitié, de fraternité. Retrouver le bonheur, la joie d’être ensemble ». Nous ne pouvons que partager cette volonté.

Certaines oeuvres exposées

Les ateliers, pour la circonstance, étaient au nombre de sept cette année. Ils allaient de la fabrication des lutins, à celle des boules de Noël. Les enfants, certes, étaient bien présents, mais les papas et mamans n’étaient pas loin, couvant leurs progénitures de leurs yeux protecteurs, ajoutant si besoin, le petit coup de pouce pour arriver au bout de la création.

Marie-Laure, les enfants et la fabrication des boules de Noël
Un des sept ateliers

Cette journée, en attendant Noël, n’est que l’aboutissement d’une année de travail. À écouter les artisans de ce moment de détente, le but est atteint pour 2017. Dans l’année, les participants à « L’atelier lumière et couleurs », viennent de tous les coins des alentours, y compris de Perpignan devait-on nous préciser.
C’est donc tous le temps que des moments chaleureux sont partagés y compris en dehors de la création. Cela passe par des échanges culturels, des visites de musées, d’expositions. Les attraits sont multiples et ne manquent jamais d’opportunité. Bien évidemment, des repas pris en commun, ou la bonne humeur, la bonne entente, sont toujours de mise, sont programmés et réalisés, pour le plus grand bonheur de tous.

La magie de Noël était bien présente en ce premier samedi de décembre

Il suffisait d’être attentif aux yeux des enfants qui étincelaient de mille feux. De plus, ils savent que Noël n’est pas loin, que les cadeaux vont être livrés par un papa Noël toujours aussi généreux. Qu’ils vont vivre des moments heureux, bien entourés par des êtres chers à leur cœur.

Il n’y a pas que les enfants, au deuxième plan, pour savourer les pâtisseries

Mais la magie de Noël, c’est aussi les sucreries et les bonnes pâtisseries. Nous sommes là, dans le domaine privilégié de Michelle, qui ne néglige pas sa peine, pour être au top des performances pour le bon goût.

Un des ateliers. Celui de Michèle et ses pâtisseries

Le chocolat, c’est l’affaire encore de Marguerite. C’est Thierry, un ami de Caramany qui devait préciser bien malicieusement : «Margo és la reina de la xocolota ».
Encore une personne qui connaît bien Marguerite et tous ses talents.

Joseph Jourda

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.