Le dixième prix Feria 2016 remis à Marion Mazauric

dixieme-prix-feria-2016-remis-a-marion-mazauric
Marion Mazauric entourée de Ségolène Neuville, Jacques-Olivier Liby, Yves Charnet, et André Bonet

Le samedi 6 août 2016 Marion Mazauric a reçu le 10ème prix Féria à l’occasion de la Feria du livre de Millas lors d’une cérémonie qui se tenait en l’hôtel de ville en présence, notamment de Ségolène Neuville, secrétaire d’état auprès de la ministre des affaires sociales et de la Santé, Damienne Beffara, maire de Millas, Bernard Lopez et André Bonet.

Le président du Jury de ce 9ème prix Feria, l’écrivain Yves Charnet a souligné dans son discours d’introduction que le choix de cette lauréate marquait une date dans l’histoire de ce Prix puisqu’il était attribué, pour la première fois, non plus à un écrivain, mais à une éditrice, c’est-à-dire à une « passeuse de textes, d’émotions et de beauté ». Première femme à recevoir ce prix depuis sa création en 2007, Marion Mazauric est la fondatrice et dirigeante des éditions du Diable Vauvert qui, et depuis l’an 2000, promeuvent une ambitieuse politique littéraire marquée par la publication de textes issus des mondes de la contre-culture & de l’avant-garde, avec une forte prédilection pour certains auteurs anglos-saxons.

Des mots et des toros
Manifestement très émue de cette récompense, Marion Mazauric a raconté, sur un ton souvent intime, comment, avec la rencontre du premier manuscrit de Simon Casas, le baroque empresa des arènes de Nîmes, la tauromachie avait fait son entrée dans son catalogue au point d’en devenir aujourd’hui l’une des lignes de force reconnue, notamment depuis la création en 2004 du Prix Hemingway de la nouvelle taurine. Articulant étroitement dans sa maison du Gard, en petite Camargue, littérature & tauromachie, cette éditrice très proche de la cavalerie Bonijol et qui aussi l’alguazil de nombreuses plazzas françaises a montré le visage d’une lauréate particulièrement passionnée qui fait d’elle une figure singulière du paysage culturel français comme l’a rappelé Jacques-Olivier Liby, le Président de l’Association des Avocats du Diable, venu tout exprès de Nîmes témoigner de son affectueuse admiration pour cette femme au parcours personnel et professionnel particulièrement exigeant. Très à l’écoute de ce dialogue de haute tenue entre Marion Mazauric et Yves Charnet comme des belles et fortes lectures du comédien Jean-Claude Ettori, le public, réuni nombreux à la mairie, a participé avec un plaisir visible à cette grande tarde de mots et de toros qui constitue le moment culminant de la Feria du livre de Millas.

neuvieme-prix-feria-2016-remis-a-marion-mazauric

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.