Disparition de Carol Girouard, responsable d’Emmaüs Catalogne…

disparition-de-carol-girouard-responsable-demmaus-catalogne

Directeur d’Emmaüs Catalogne depuis 2001, homme de passion autant que de conviction, Carol Girouard quitte aujourd’hui ce bas-monde, à l’âge de 54 ans…

Humble parmi les humbles, Carol cristallisait l’Espoir, ainsi que le devenir des exclus et des mis à l’index.

Ce n’est ni dans le ciel, ni dans ses nuages, ni non plus dans ses étoiles que s’inscrivait son propos… mais sur la terre nourricière, ingrate pour bien souvent hélas !nombre de ses enfants, dont le funeste parcours s’inscrit dans l’immuable et insondable misère des hommes.

Carol Girouard n’a cessé, toute sa vie durant, de mettre en avant la richesse et l’expérience des laissés- pour-compte, des sans-grades, des accidentés de la vie, de tous ceux que l’on se plait à oublier au quotidien, mais qui s’avèrent cependant indispensables quand surviennent l’heure impromptue et l’indicible bonheur de porter secours à leur prochain…

Par-delà les philosophies, par-delà les doctrines, par-delà les obédiences, Carol – dans l’esprit-même de l’Abbé Pierre, saint-fondateur d’Emmaüs – savait écouter, analyser et réagir, avec ses coups de cœur qui se traduisaient parfois en coups de gueule…

A la fois patron et compagnon, idéaliste et pragmatique, maître de destinées individuelles et élève du destin collectif, Carol Girouard, salué et respecté d’Emmaüs Catalogne – et bien au-delà de cette instance -, entre aujourd’hui en notre mémoire collective, tel un visionnaire, héroïque et éclairé, tel un ouvrier, tel un acteur, tel un témoin de ce que sont capables de réaliser les hommes de bonne volonté…

« Voyez-vous ?… m’a-t-il dit un jour, au sein d’Emmaüs, nous venons de créer un espace permettant à des couples précaires, qui viennent d’avoir un enfant, d’acquérir, à titre symbolique et modeste, un landau, un lit de bébé, un youpala… » Il m’a semblé – en cet instant – tout avoir compris de la vie… Aujourd’hui que disparaît ce grand monsieur qu’est Carol Girouard, j’ai le profond sentiment de ne pas m’être trompé…

Reposez en paix, Carol… Et que votre souvenir apaise nos tourments, nos doutes, nos reniements… Puisse votre lumière nous éclairer à jamais !…

Jean Iglesis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.