Des Vendémiaires Insoumises combatives…

des-vendemiaires-insoumises-combatives

« Vendémiaires, il n’y a pas de plus belle appellation pour celles et ceux qui militent à la réalisation de la révolution citoyenne », indiquait Francis Daspe dans son allocution d’ouverture de la deuxième édition des Vendémiaires Citoyennes et Insoumises qui se sont déroulées à Ille-sur-Têt toute la journée de samedi 21 octobre. Elles étaient co-organisées par plusieurs groupes d’appui de La France Insoumise des Pyrénées-Orientales et le Parti de Gauche 66.

Des échanges stimulants sur la situation et les perspectives politiques, ponctués de témoignages de luttes sociales, ont animé la journée. Celle-ci s’est conclue par un meeting où trois intervenants nationaux de La France Insoumise se sont exprimés.

La députée de l’Hérault Muriel Ressiguier a dénoncé « un basculement de société » en énumérant les réformes déjà engagées ou en voie de l’être par la nouvelle majorité, allant toutes dans le sens « d’une dislocation de la protection sociale et des services publics ». Francis Parny, communiste insoumis, insistait pour sa part sur la nécessaire de « faire société en multipliant les initiatives en prise directe avec le quotidien des populations ». Pour François Cocq, orateur national de La France Insoumise, la question de la souveraineté populaire devient un enjeu essentiel, face au « caractère monarchique des institutions de la 5° République et à la politique de caste en faveur des oligarchies clairement assumée par le président Macron ».

Ce rendez-vous annuel des Vendémiaires, appelé à se pérenniser, était destiné à démontrer que la France Insoumise était à la fois force d’opposition et alternative par son programme « L’Avenir en commun » à l’actuelle majorité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.