Des théâtres occupés dans les P-O cette semaine, au Palais des Congrès et à Alenya

Mouvement Intermittent 66 nous communique sous le titre « Des théâtres occupés dans les P-O cette semaine : Palais des Congrès et Alenya », avec prière d’insérer :

« Le mouvement intermittent 66, le Théâtre de l’Archipel et l’ensemble de ses salariés, l’Apeis et toutes les personnes précaires, isolés, présentes en AG ce jeudi 11 mars, soutiennent le mouvement d’occupation insufflé par l’Odéon, suivi par une succession de théâtres nationaux. Nos actions d’occupations « itinérantes » auront pour but de soutenir l’ensemble des salles de notre département et plus largement la contestation actuelle contre les mesures antisociales du gouvernement.

Plusieurs rendez-vous sont donnés :
• Mercredi 17 mars : 10h à 17h devant la salle El Médiator à Perpignan.
11h-12h conférence de presse à l’intérieur de la salle avec une délégation mouvement intermittent 66, des membres de l’Apeis et la Cgt spectacle.
14h : Agora
• Vendredi 19 mars : 10h à 17h à El Paseo à Peyrestortes Journée permanence, sur l’emploi précaire, étude au « cas par cas » des intermittents, bureau d’étude et d’embauche
14h : Agora
• Mercredi 24 mars : 10h à 17h au Palais des congrès à Perpignan.
11h-12h conférence de presse à l’intérieur de la salle avec une délégation mouvement intermittent 66, des membres de l’Apeis et la Cgt spectacle.
14h : Agora
• Vendredi 26 mars : 10h à 17h à l’espace Ecoiffier à Alénya.
11h-12h conférence de presse à l’intérieur de la salle avec une délégation mouvement intermittent 66, des membres de l’Apeis et la Cgt spectacle.
14h : Agora

Nous invitons tous les professionnel.le.s du spectacle et l’ensemble de la population à participer à ces journées d’actions. Parce qu’un dé-confinement de la culture est urgent et nécessaire, ainsi que la reprise de nos activités. Parce que la précarité de plus en plus grandissante dans le pays est insupportable et que ce n’est pas aux plus pauvres de payer et de supporter leur crise.

Nos revendications :
✓ Un retrait pur et simple de la réforme de l’assurance-chômage ;
✓ Un calendrier réaliste pour la réouverture des lieux culturels ;
✓ Une prolongation de l’année blanche pour les intermittents relevant des annexes 8 et 10, son élargissement à tous les travailleur.es précaires, extras et saisonniers entre autres, qui subissent les effets, à la fois de la crise et des politiques patronales, ainsi qu’une baisse du seuil d’heures minimum d’accès à l’indemnisation chômage pour les primo-entrant.es ou intermittent.es en rupture de droits ;
✓ De toute urgence, des mesures pour garantir l’accès à l’ensemble des travailleuses et travailleurs à l’emploi discontinu et autrices et auteurs aux congés maternité et maladie indemnisés ;
✓ Un financement du secteur culturel passant par un plan massif de soutien à l’emploi en concertation avec les organisations représentatives des salarié.es de la culture ;
✓ Des moyens pour garantir les droits sociaux – retraite, formation, médecine du travail, congés payés, etc.- dont les caisses sont menacées par l’arrêt des cotisations. Pour porter ces revendications, nous exigeons, dans les plus brefs délais, une réunion du CNPS (Conseil National des Professions du Spectacle) avec le Premier Ministre.

CE QUE NOUS DÉFENDONS, NOUS LE DÉFENDONS POUR TOUS
#ConvergenceDesLuttes »

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.