Départementales 2015 : « Le bon sens en marche à Perpignan Sud »

departementales-2015-le-bon-sens-en-marche-a-perpignan-sud

departementales-2015-le-bon-sens-en-marche-a-perpignan-sud

Suite à la réunion de lancement de campagne, tenue vendredi soir dernier dans le quartier du Moulin à Vent de Perpignan, Isabelle de Noëll-Marchesan, maire de quartier, et Romain Grau, premier adjoint au maire de Perpignan nous communique sous le titre « Le bon sens en marche à Perpignan Sud » avec prière d’insérer :

« Agir avec bon sens est le slogan de la campagne cantonale d’Isabelle de Noëll-Marchesan, maire de quartier, et Romain Grau, premier adjoint au maire et directeur général de la société aéronautique EAS. Le coup d’envoi était donné ce vendredi 20 février à la salle du Vilar, proche de l’église Saint-Paul du Moulin à Vent, en présence de plus de 250 habitants du territoire Sud. Ce lancement de campagne a permis de préciser la future ligne de conduite des candidats au Conseil départemental, pour le canton Perpignan IV.

Cette rencontre très chaleureuse, comme les a instaurées l’adjointe de proximité Isabelle de Noëll-Marchesan depuis le début de son engagement politique, a favorisé l’écoute. Après avoir remercié l’ensemble des participants et présenté l’équipe candidate, l’élue a rappelé son entrée en politique en 2009, elle, l’enseignante qui a arrêté ses fonctions pour se consacrer à plein temps à sa délégation. Elle a également défini sa conception de l’engagement politique, qui repose sur l’engagement citoyen, la concertation, l’écoute et l’action, avec toujours en ligne de mire le bon sens. Dressant un remarquable bilan des travaux réalisés en 5 ans sur le territoire Sud, Mme de Noëll-Marchesan a précisé que tous les quartiers ont été pris en considération : gestion des déchets et colonnes enterrées, sécurité et mise en place de la Police Municipale de quartier, réfection des chaussées et trottoirs (plus de 12 voies traitées en particulier sur le secteur ancien La Lunette, Les Remparts, Kennedy), environnement et aménagement des espaces verts, jardins d’enfants, désenclavement du secteur Porte d’Espagne par de lourds travaux d’infrastructures.

Romain Grau est intervenu sur les compétences du conseil départemental, en soulignant les 70 % de hausses d’impôts en 8 ans, sans améliorations des services proposés. Il a abordé les mauvais choix de la majorité socialiste sortante, dont les budgets de communication mobilisent des millions d’euros sans bienfaits pour les habitants. Sur le canton, les bornes des routes départementales soulignent autant cette inutilité qu’un détournement de l’argent des contribuables. Depuis 17 ans, les budgets investis auraient dû être affectés aux collèges, routes ou infrastructures pour les Aînés, a-t-il souligné.

Avec les suppléants Andréa Sabadel et Jean Calvo, l’équipe candidate propose de rapprocher le Conseil départemental et la Ville de perpignan, pour atteindre la cohérence et l’efficacité, tout en servant mieux les habitants. La propreté et la sécurité, l’éducation et le soin porté aux personnes âgées, mais encore le handicap, la circulation et les grands aménagements routiers, profiteront de ce partenariat. »

departementales-2015-le-bon-sens-en-marche-a-perpignan-sud

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.