« Départ de Josiane Chevalier, préfète des Pyrénées-Orientales » par Fabrice Lorente, président de l’UPVD

depart-de-josiane-chevalier-prefete-pyrenees-orientales-fabrice-lorente-president-de-lupvd
Josiane Chevalier et Fabrice Lorente lors de la visite du domaine Agricole de l'IUT de l'UPVD - © UPVD

Fabrice Lorente, Président de l’Université de Perpignan Via Domitia nous communique sous le titre « Départ de Josiane Chevalier, préfète des Pyrénées-Orientales » avec prière d’insérer :

« C’est un fait ! Les hauts fonctionnaires d’État ne sont que de passage dans nos départements, nous le savons. D’autant plus lorsqu’ils démontrent en peu de temps leurs valeurs, leur force de travail et leur capacité à faire bouger les choses. Leurs compétences sont appelées ailleurs, pour aider d’autres territoires.

Alors, lorsque Mme la préfète a la délicate attention de m’appeler avant-hier matin, pour m’apprendre la nouvelle avant que je n’en sois informé par les médias, c’est un partage d’émotions. La satisfaction de voir son travail reconnu par cette promotion et égoïstement, une déception profonde de la voir partir, une perte pour notre territoire.

J’adresse donc aujourd’hui toute ma gratitude et mon admiration à Josiane Chevalier : une femme de caractère, une femme de convictions, une femme de poigne, une femme d’actions, une femme de terrain, proche des acteurs qui comme moi, à l’unisson regretterons son départ et saluerons comme un seul homme son passage tant remarqué et porteur d’espoir pour nos P.O.

Une femme d’État, entière et non formatée, exigeante, énergique et emphatique, une créatrice de synergies de de rencontres pour l’intérêt général… Une grande préfète vous dis-je !

Merci madame, merci Josiane, félicitations et bonne route.
Nos chemins se recroiseront, j’en suis certain ! »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.