Découvrez « Ces voix que l’on sent se lever dans le silence du soir », un recueil de poésies de Charles Greiveldinger-Winling

decouvrez-voix-lon-sent-se-lever-silence-soir-recueil-de-poesies-de-charles-greiveldinger-winling

Le dimanche 18 décembre, à 11h30, à Músic, Musée des instruments, 14 rue Pierre-Rameil, à Céret, aura lieu une présentation de Ces Voix que l’on sent se lever dans le silence du soir ; un recueil de poésie de Charles Greiveldinger-Winling, avec un frontispice de Marc Fourquet, publié par André Robèr aux Éditions K’A (Ille-sur-Têt). Une autre présentation aura lieu le vendredi 20 janvier, à 18h, chez Torcatis, rue Mailly, à Perpignan ; librairie où le livre est également disponible dès à présent.

CES VOIX QUE L’ON SENT SE LEVER DANS LE SILENCE DU SOIR
Ce sont trois chants. Ils raniment dans la mémoire des histoires que nul jamais n’entendit mais que personne, pourtant, n’a oubliées.
Ici, la mort même n’inscrit plus sa morsure. Et quand la mort n’est plus sûre, vient quelque chose de la vie, un murmure s’amplifiant au fil des pages.
A la fin, le poème continue.

Charles Greiveldinger-Winling a publié le poème Le Jardin des roses, El Jardí de les roses, aux Éditions de l’Eau, en octobre 2008. Parution bilingue français – catalan, limitée à 56 exemplaires, avec six gravures d’Albert Woda.

Le livre est d’ores et déjà disponible à la librairie cérétane Le Cheval dans l’Arbre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.