De nouvelles liaisons ferroviaires pour le transport combiné

La mise en place d'un train de marchandises direct entre Perpignan St-Charles et le marché parisien de Rungis (gare de Valenton) le 16 décembre constitue la première réussite de la Société d'Economie Mixte Perpignan St-Charles Conteneur Terminal (PSCCT).

La mise en place d'un train de marchandises direct entre Perpignan St-Charles et le marché parisien de Rungis (gare de Valenton) le 16 décembre constitue la première réussite de la Société d'Economie Mixte Perpignan St-Charles Conteneur Terminal (PSCCT).

 

La mise en place d’un train de marchandises direct entre Perpignan St-Charles et le marché parisien de Rungis (gare de Valenton) le 16 décembre constitue la première réussite de la Société d’Economie Mixte Perpignan St-Charles Conteneur Terminal (PSCCT).

Avec deux nouvelles liaisons ferroviaires supplémentaires en 2014, cette structure, portée majoritairement par les acteurs publics locaux (Agglo et Conseil Général) depuis octobre 2012, a non seulement pérennisé son activité et ses 7 emplois mais envisage le doublement de son chiffre d’affaires et le recrutement de 3 salariés dès l’année prochaine.

Le chantier de transports combiné rail-route de Perpignan St-Charles constitue une plateforme logistique privilégiée, un « hub », entre les flux ferroviaires Nord-Sud. Son activité de manutention de caisses entre camions et trains de marchandises s’inscrit dans une logique de développement durable visant à diminuer le trafic routier au profit du fret ferroviaire pour les longues distances.

Avec deux nouvelles liaisons ferroviaires supplémentaires en 2014, cette structure, portée majoritairement par les acteurs publics locaux (Agglo et Conseil Général) depuis octobre 2012, a non seulement pérennisé son activité et ses 7 emplois mais envisage le doublement de son chiffre d'affaires et le recrutement de 3 salariés dès l'année prochaine.  Le chantier de transports combiné rail-route de Perpignan St-Charles constitue une plateforme logistique privilégiée, un « hub », entre les flux ferroviaires Nord-Sud. Son activité de manutention de caisses entre camions et trains de marchandises s'inscrit dans une logique de développement durable visant à diminuer le trafic routier au profit du fret ferroviaire pour les longues distances.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.