Création Catalane à Saint Laurent de Cerdans/ Les derniers fabricants au monde d’espadrilles « au petit point »

Dernière entreprise artisanale des Pyrénées Orientales spécialisée dans la fabrication d’espadrilles et de vigatanes (chaussures traditionnelles catalanes), Création Catalane, à Saint Laurent de Cerdans, a relancé et fait perdurer un savoir-faire artisanal.

Céline Albert a créé l’entreprise en février 2008, dans une ancienne usine d’espadrilles qu’elle a rénovée et mise aux normes. Petite fille de sandaliers, ce chef d’entreprises d’exception s’investit dans tous les postes, de la production à la vente, jusqu’aux visites guidées du week-end. Entourée de ses 6 salariés -auxquels elle transmet sa passion pour un artisanat de qualité- Céline fabrique et vend 20 000 paires de chaussures par an.

« Nous sommes, avant tout, des artisans et ne serons jamais une multinationale. Notre but n’est pas de produire 10 fois plus, et le mien n’est pas de gérer 20 salariés, mais d’offrir des espadrilles, des vigatanes et des espantoufles faites main, dans la pure tradition héritée du XIXe siècle. »

St Laurent de Cerdans a été longtemps la capitale de l’espadrille ; au XIXe siècle, 10% des chaussures françaises y étaient créées. Dans les années 40, ce village de 4000 habitants produisait 10 000 paires par jour et, avec ses 20 entreprises, faisait travailler toute la vallée.

« Nous sommes les derniers au monde à pratiquer la technique spécifique du « petit point », introduite en pays Catalan en 1935. Nos espadrilles sont doublées de toile de coton, ce qui évite le contact avec la corde, et toutes les parties de la chaussure sont cousues ensemble. Avant, cette méthode du « petit point » se faisait à la main… nous sommes désormais mécanisés ! Nos espadrilles sont moins lourdes que celles du Pays Basque, qui sont en cordes enroulées, et leur solidité permet de faire la course du Canigou ou de courir le marathon de Paris ou de Dubaï… que ce soit en Inde, en Chine ou n’importe où dans le monde, nous n’avons aucune concurrence dans cette technique de fabrication. »

Les matériaux utilisés proviennent de France ou d’Espagne : les tissus sont signés Les toiles du soleil de St Laurent de Cerdans, les jutes et cordes sont achetés dans un petit village catalan à côté de Gérone, Amer, le caoutchouc vient d’Elche, toujours en Espagne.

« Si je pouvais trouver tous les matériaux en France, ce serait merveilleux ! Nous créons des chaussures à partir de sacs à café achetés à La Cafetière Catalane, à Perpignan. Nos espadrilles sont au goût du jour, nous suivons les tendances de la mode, inventons en permanence de nouvelles lignes colorées et actuelles. »

De la traditionnelle vigatane – pour femmes et hommes – à l’espantoufle hivernale fourrée, les lignes de Création Catalane s’exportent à New-York et en Espagne. 85% du chiffre d’affaires est cependant réalisé à la boutique, en vente directe, et sur le Net. Toutes les espadrilles sont fabriquées dans l’atelier de Création Catalane, qualifiée Artisan d’Art.

« Je n’étais pas destinée à être chausseur ; j’ai été élève infirmière dans les hôpitaux de Paris, mais ce n’était pas ma vocation… en 2000, j’ai intégré une usine d’espadrilles et ai bénéficié du savoir-faire des anciens. Quand j’ai créé mon entreprise en 2008, j’avais 30 ans. 13 ans plus tard, je suis fière d’avoir réussi à faire perdurer ce savoir-faire unique et à le transmettre, en restant honnête et transparente. »

L’été, Céline et son équipe organisent des visites guidées de l’usine, dont les baies vitrées donnent sur la boutique, par petits groupes de 6 personnes. St Laurent de Cerdans n’est qu’à 60 km de Perpignan, la ballade s’impose ! Vous y rencontrerez Georges, Guilhem, Mickaël, Jacquie, Menouar, Anne-Sophie et l’âme du lieu, Céline…

Pour les petits comme pour les grands, les espadrilles de Création Catalane sont un gage d’esthétique, de longévité et de confort. A tout petits prix !

Création Catalane

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.