Coronavirus : se protéger et de réduire le risque de contamination, protocole COVID-19

Propagation du virus coronavirus en Chine : https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

Liminaire : Afin de vous protéger et de réduire significativement le risque de contamination, un ensemble de mesures simples seront nécessaires – UNIQUEMENT si la situation dans votre zone devait se dégrader, inutile de céder à la panique et d’engager un budget inutile. Soyez simplement prêt à gérer la situation au mieux, avec à l’esprit que, comme pour tout risque, un protocole adéquat vous protègera efficacement.

Mode de contamination
Le coronavirus identifié COVID-19 est transmis par les interactions humaines :
Par la projection de gouttelettes (lors d’un échange verbal, d’un baiser, lorsque qu’une personne tousse près de vous…)
Un contact proche (à partir d’environ 01 mètre) est nécessaire pour que le risque de transmission soit avéré. La définition de la distance est cependant sujette à un ensemble de facteurs
– notamment la taille de la « gouttelette », la durée du contact, la température ambiante…
Ce mode de transmission est le plus répandu dans le cas d’un coronavirus
Par un contact direct manu porté (contact physique, poignée de main…)
Les sécrétions présentes sur la main ou la peau sont transmises ensuite à vos muqueuses respiratoires – lorsque vous touchez votre bouche ou votre nez.

Par l’intermédiaire de surfaces souillées (n’importe quelle surface sur lequel le virus a été déposé – bois, métal, plastique…)
La durée de vie du virus – et donc sa capacité infectieuse – à l’air libre peut aller jusqu’à 09 jours. La moyenne est de quelques heures à 04 ou 05 jours, en fonction des températures, du taux d’humidité et du type de surface contaminée.

Par aérosols (particulièrement pour les personnels soignants, les mamans avec un enfant malade…)
Les aérosols se définissent comme des particules en suspension dans l’air. Dans ce cas de figure, un contact proche n’est pas nécessaire à une transmission du virus, votre seule présence dans un environnement infecté suffit (la chambre d’un patient…).

La distance (entre la personne infectée et vous) à laquelle la transmission peut se faire est supérieure à 02 mètres, et dépend d’un ensemble de facteurs – notamment la taille des « particules », la durée du contact, la température ambiante…

Ce mode de transmission reste marginal, avec un risque accru dans les zones confinées, mal aérées, les chambres d’hôpital…

Deux cas de transmission via les canalisations d’évacuation de l’air ont été constatés et validés dans un immeuble en Chine – dans des appartements différents, à des étages différents, et via des personnes sans liens entre elles, ni contacts préalables.

Par contact avec certains fluides corporels (diarrhée)
Le contact avec des matières fécales est susceptible d’être contaminant, sans que l’on sache la capacité du virus à rester viable dans cet environnement, ni, le cas échéant, combien de temps.

Période d’incubation & symptômes
La maladie débute après 2 à 14 jours d’incubation (en moyenne 3 à 7 jours).
Il est possible (mais pas prouvé) que la période d’incubation soit supérieure à 14 jours
Signes cliniques peu spécifiques (toux, fièvre 38°ou sensation de fièvre, dyspnée, fatigue, anorexie, rhinorrhée, myalgies, céphalées, pharyngite)
D’autres signes apparaissent ensuite dans certains cas : vomissements, diarrhée, céphalées, vertiges, conjonctivite
La symptomatologie respiratoire (en deux mots la détresse respiratoire – d’un niveaux plus ou moins sévère) reste au premier plan.

Les formes sévères représentent 13 à 17% et la létalité est de 2 à 3% (sur la base des cas constatés et documentés en Chine).

Protection individuelle et décontamination individuelle
Votre protection (et celle des membres de votre famille, de vos employés…) nécessite : Des sacs poubelles
Des masques « chirurgicaux »
Des masques normalisés FFP2
Du scotch (idéalement du scotch épais et fibré) Des lunettes de protection
Des gants « chirurgicaux »
Votre décontamination nécessite :
Une solution hydro alcoolique
Du savon
Un accès à l’eau ou des bouteilles d’eau

Utilisation des équipements :
Sacs poubelles:
Vous mettrez dans le sac tous les équipements de protection jetables et déjà utilisés (masques, gants)
Le sac doit être verrouillé à l’aide d’un scotch épais, et étiqueté comme contenant des déchets potentiellement contaminés
Le sac doit être conservé dans un endroit fermé durant la durée maximale estimée (09 jours) du virus
La pénétration dans le local qui contient les sacs poubelles se fait avec port d’un masque et gants.
Il est impératif de se laver les mains après manipulation des sacs

Masques chirurgicaux:
A utiliser uniquement si vous évoluez dans une zone urbaine à forte concentration de personnes, les aéroports, les transports publics
Vous protège des projections de gouttelettes des personnes qui vous entourent Protège les autres de vos projections de gouttelettes
Efficacité réduite après 2 à 3 heures d’utilisation continue
Efficacité nulle/très réduite en cas de transmission par aérosols

Masques normalisés FFP2:
A utiliser dans les mêmes conditions que les masques chirurgicaux, mais dans des zones ou la contamination est avérée
Vous protège des projections de gouttelettes des personnes qui vous entourent Vous protège des aérosols
Protège les autres de vos projections de gouttelettes Efficacité réduite après 2 à 3 heures d’utilisation continue

Scotch :
A utiliser pour verrouiller les sacs poubelles, pour étanchéifier une zone confinée, ou pour étanchéifier une tenue de protection (au niveau des poignets et des chevilles).

Lunettes de protection:
A porter exclusivement si vous évoluez dans une zone contaminée ou au contact direct de malades.
Protège les yeux de projections directes de fluides corporels (gouttelettes, matières fécales…)

Gants chirurgicaux:
A porter exclusivement si vous évoluez dans une zone contaminée ou au contact direct de malades.
A utiliser lorsque vous procédez à une décontamination de surface avec de l’eau de javel (pour protéger votre peau)
A jeter selon les prescriptions indiquées à « sacs poubelles » si port dans une zone contaminée ou au contact de malades

Solution hydro alcoolique:
A utiliser si vous êtes ou avez été au contact de malades, après chaque visite ou soins
A utiliser si vous ne disposez pas d’eau et de savon (transports publics…)
A utiliser comme substitut à l’eau de javel pour la décontamination de surface (appliquez la solution sur un chiffon, une serviette…).

Savon :
A utiliser régulièrement, dès le retour à la maison, après avoir été en contact avec des surfaces potentiellement contaminées, ou dans des zones à forte oncentration de gens.
Le lavage des mains doit durer au moins 20 secondes pour être réellement efficace.

Décontamination de surfaces (habitat, véhicule…)
Votre décontamination nécessite :
De l’eau de javel (idéalement liquide à concentration de 2,6 % de chlore actif – c’est indiqué sur la bouteille)
De l’eau oxygénée

Utilisation des équipements :
Eau de javel
Pour la décontamination de surface
Avec comme hypothèse l’utilisation d’une eau de javel à 2,6% de concentration de chlore actif :
800 ml d’eau froide
200 ml d’eau de javel
Temps de contact avant rinçage : 15 minutes
Durée de vie du chlore actif (une fois dilué dans l’eau) : 24h
AVANT UTILISATION : procéder à un nettoyage avec un détergent classique et laissez sécher.
SECURITÉ : respectez les consignes de sécurité, portez des gants, un masque, des lunettes.
Autant que faire ce peut, ventilez le local durant et après l’utilisation

Eau oxygénée
Utilisation pour la décontamination d’une pièce ou d’une grande surface, par fumigation ou projection de gouttelettes.
Dilution en fonction de la concentration du principe actif (peroxyde d’hydrogène – H2O2)
Efficacité en fonction des volumes à traiter, du temps de contact et de la dilution Sous le contrôle stricte d’un opérateur sanitaire
Particulièrement pour les zones de soins ou à risque élevé

Si vous êtes (ou pensez être) contaminé
Revêtez un masque chirurgical sans délais
Isolez vous dans un espace confiné
Evitez les interactions humaines (même avec vos enfants ou votre femme)
Ne vous rendez pas aux urgences ou à l’hôpital mais contactez les services d’urgence, qui pourront alors vous prendre en charge avec le protocole adapté

Si vous êtes en présence de personnes contaminées (ou potentiellement contaminées)
Revêtez un masque FFP2 sans délais
Procédez à une friction des mains avec de la lotion hydro alcoolique
Revêtez une paire de gants chirurgicaux sans délais

Proposez le port d’un masque chirurgical à la personne potentiellement infectée Si vous êtes en charge de la sécurité du lieu ou des personnes :
Isolez les personnes potentiellement infectées dans un espace confiné
Vous pouvez créer un sas afin de permettre un confinement optimal et permettre la circulation des personnes du « dehors » au « dedans » selon un protocole sanitaire stricte
Les masques, lunettes et gants sont mis à l’extérieur du sas – avant d’entrer Les masques et gants sont jetés dans le sas – avant la sortie
Lavage des mains et friction avec de la lotion hydro alcoolique à chaque sortie
La vaisselle, les habits et tous les éléments utilisés dans la chambre sont décontaminés dans le sas – avant la sortie
Le sas fait l’objet d’une décontamination plusieurs fois par jour

Ordonnez le port de masques FFP2 à tout le monde (ou chirurgicaux si vous n’en disposez pas en stock suffisant)
Privilégiez le port de masques FFP2 pour les personnes en contact direct des
malades (pour les soins, la toilette…)
Ordonnez une friction des mains avec de la lotion hydro alcoolique à tout le monde Ordonnez le port de gants à tout le monde
Ordonnez une décontamination à l’eau de javel de toutes les surfaces possibles – particulièrement les poignées de porte, les sanitaires, les lieux de vie communs Contactez les autorités et transmettez un maximum d’informations quand à la situation (nombre potentiel de malades…)

Si la situation est très dégradée (absence de services sanitaires, rupture des structures de soins)
Toutes les mesures à la survie suite à un effondrement de normalité s’appliquent (stock d’eau, sécurisation du périmètre…)
Isolez vous sans délais et restez confiné tout le temps nécessaire
Si vous devez sortir, revêtez l’ensemble des équipements de protection dont vous disposez
Quand vous rejoignez votre lieu de vie, appliquez une décontamination personnelle stricte, dans un sas adapté, et respectez le protocole de gestion des déchets contaminés (voir « sacs poubelles »)

Sources documentaires:

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_methodologique_covid-19.pdf https://www.sf2h.net/wp-content/uploads/2020/01/Avis-prise-en-charge-2019-nCo-28-01-2020.pdf https://www.aphl.org/programs/preparedness/Documents/APHL%20Risk%20Assessment%20Best%20Practices%20and%20Examples.pdf
https://www.srlf.org/wp-content/uploads/2015/11/20071123_Bouvet_E_Mecanismes_transmission_aerienne_agents_infectieux.pdf
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/recommandations_isolement_septique.pdf http://www.cpias-normandie.org/media-files/9919/eau-de-javel-protocole-2017.pdf

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.