Chantier de démontage et de recyclage exemplaire pour le plus ancien parc éolien de France à Port-la-Nouvelle

Crédit photo Satellite Multimédia

Après plus de 26 ans de bons et loyaux services,trois éoliennes du plus ancien parc éolien de France ont été démontées par Engie Green. Situé à Port-La-Nouvelle dans l’Aude, ce parc emblématique était constitué de 5 machines, dont la 1èreéolienne de France (0,2 MW), raccordée au réseau électrique national en 1991.

Plus de 96% de composants recyclés. Acteur de référence des énergies renouvelables en France avec près de 800 éoliennes en exploitation, Engie Green a mis en œuvre cet été, un chantier exemplaire quant à la sécurité et au respect de l’environnement. Tous les éléments (mâts, nacelles, câblages, génératrices, huiles et pales) composants les 3 premières éoliennes du parc ont ainsi été démontés, triés et acheminés vers des filières de recyclage et de valorisation spécialisées.

Pour son premier chantier de démontage, Engie Green a ainsi recyclé plus de 96% des composants démantelés des éoliennes.Les pales ont notamment été valorisées à près de 94%, dont 58% recyclés (la fibre de verre) et 36% (la résine) utilisés pour améliorer la performance du processus de recyclage. Au total, seul 1% du poids total des éoliennes a été éliminé comme déchets.A ce jour,le site étant encore en exploitation,les fondations n’ont pas encore été retirées. Elles le seront le moment venu conformément à la réglementation en vigueur.

Un projet plus performant Engie Green prévoit également le démontage des 2 machines restantes de Port la Nouvelle et des 10 machines du parc éolien de Sigean (mis en service en 2000),situées à proximité. Au total15machines seront ainsi démontées tandis qu’un projet de renouvellement envisage d’installer 10 éoliennes de 3 MW unitaire sur le territoire de Sigean. La performance du futur parc sera ainsi nettement améliorée en passant de 8,8 à 30 MW soit plus 30000 personnes alimentées en électricité verte contre moins de 8000 à ce jour.

Le projet bénéficiera des connaissances accumulées pendant toute la durée d’exploitation des parcs démantelés ainsi que des données environnementales récentes et se situera sur un linéaire respectueux des couloirs de migration. Engie Green, dont le siège est basé à Montpellier, exploite plus de 110 MW éoliens installés en Occitanie et 150 MW de projets sont en cours de développement dans la région. Les équipes Engie Green sont également mobilisées sur le projet pilote de parc éolien flottant Efgl au large de Leucate-Le Barcarès dont la phase d’assemblage des éoliennes sur les flotteurs est prévue à Port La Nouvelle.

Crédit photo Satellite Multimédia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.