Chantal Langjahr partage ses coups de cœur au Yucca…

Chantal Langjahr est une nouvelle venue dans le domaine de la peinture. Son désir de s’exprimer dans cet art remonte à son enfance, mais cela ne fait que trois ans qu’elle se consacre pleinement à traduire sur toile, les émotions qu’elle accumulé dans une vie remplie d’expériences, dures ou heureuses. L’émotion est le fondement même de l’expression artistique et Chantal n’en manque pas. Exposition du 22 septembre au 20 octobre au Yucca.

D’origine alsacienne, son nom l’exprime clairement « Longue année », elle a pratiqué plusieurs métiers et peut-être, d’une certaine manière, vécu plusieurs vies. Sensible, son enfance a été un carcan pénible et ses parents lui ont refusé l’accès à une formation artistique. Elle a donc pratiqué plusieurs métiers en cherchant sa voie mais sans la trouver, dans une insatisfaction persistante, jusqu’à ce qu’elle ressente la nécessité de réagir. Elle a donc fait, une sorte de voyage initiatique d’un an, en stop, en traversant, Turquie, Iran, Afghanistan, Pakistan, à l’époque où cela était raisonnable de circuler dans ses pays qui avaient beaucoup à offrir pour ceux qui savaient découvrir.

Passionnée de musique, elle a géré plusieurs bars musicaux et même une boite de nuit en collaboration avec son mari. Collaboration qui s’est arrêté durement, elle est retournée en Alsace où elle a eu la chance de trouver un emploi dans une entreprise d’horticulture, dans laquelle on lui a fait confiance, lui laisser prendre des initiatives, ce qui l’a sensibilisé à la couleur et à la décoration festive.

Cela lui a permis de se reconstruire et l’a incité à reprendre les pinceaux pour exprimer ce qu’elle avait accumulé pendant ces années d’errance. Elle aime aussi redonner une beauté à des meubles simples dont on se lasse, c’est du recyclage bien pensé. Elle peut peindre tout ou partie des surfaces du meuble, comme elle peut aussi exécuter des murales intérieures, pour donner esthétique et gaité à une pièce.

Aujourd’hui, elle a atteint un niveau qui la motive, elle cherche de nouvelles formes, des harmoniques de couleurs et un mode de traduction plus fidèle à ce qu’elle a envie d’exprimer.

Exposition du 22 septembre au 20 octobre
Du mardi au dimanche de 9:30h à 15h, Vendredi & samedi de 18h à 22h.
Vernissage vendredi 4 octobre à partir de 18:30h.

Restaurant Le Yucca
25, allée des Chênes – Parc Ducup
66000 Perpignan.

Quelques infos sur les autres exposition de RegartS66 :
La boite à Fabrique (19, rue Mailly 66000 PERPIGNAN): jusqu’au 27 septembre Guilhem Brandy nous propose une série surprenante de photos de sièges abandonnés dans les sites les plus inattendus. Pour l’accompagner, Renée Bouigue, propose en tout bien tout honneur, quelques demoiselles en vitrine. Ne nous trompons pas ce seront de belle catalanes bien en chair, ou plutôt en terracotta ou bronze. Sans transition, après elle, ce sera Caroline Cavalier qui exposera avec ses mises en scène si particulières de personnages « à l’égyptienne » et ce jusqu’au 11 octobre.

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR GRATUITEMENT LE JOURNAL CATALAN :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.