Cet été, ne jouez pas avec le feu !

cet-ete-ne-jouez-pas-avec-le-feu

Chaque été, l’Entente pour la Forêt mène une vaste campagne de sensibilisation, avec le soutien et l’engagement des acteurs et relais de la prévention. Alerter et informer les populations touristiques et résidentes à la problématique des incendies représentent deux enjeux majeurs de la culture du risque incendie.

Afin de mener à bien ces actions de prévention, et dans une logique « boîte à outils », l’Entente édite de nombreux documents destinés à informer et sensibiliser le public. Elle est à l’initiative d’une application de prévention et d’alerte. Sont également mises en place des opérations de terrain, notamment sur les aires d’autoroute et les marchés. Un partenariat avec Météo France a été mis en place depuis 2015 et les informations essentielles relatives à l’actualité de la thématique prévention incendie sont relayées régulièrement sur les réseaux sociaux et le site web de la prévention.

En 2017, 14 503 Ha sont partis en fumés dans les départements du Sud de la France. Pour que cette année ne soit pas le cirque de pareil spectacle, l’Entente pour la forêt continue sa campagne de prévention en 2018.

Chaque année en France des dizaines de milliers d’hectares de forêts partent en fumée, causant des dégâts irréversibles sur la faune et la flore, mais également sur la population et ses biens. L’Homme se retrouve à l’origine de ces départs de feu dans 95% des cas, entre malveillance, imprudence et ignorance.

Provoquer un départ de feu, même par accident, est condamnable par la justice…
Les auteurs d’un départ de feu par imprudence risquent une amende de 3750 € et une peine d’emprisonnement de 6 mois. Ces sanctions peuvent être aggravées si les dégâts causés à des tiers sont importants. Ne pas se déclarer en cas de responsabilité d’un incendie par négligence, est un délit pour inaction fautive, lourdement condamné. Les automobilistes surpris à jeter sur la route leur mégot, peuvent être verbalisés (135 €) par les agents assermentés (gendarmerie, police, ONF, DDTM…) simplement en relevant leur numéro d’immatriculation. En forêt, allumer une cigarette ou un feu de camp est passible d’une amende de 135 € qui sera aggravée en cas de responsabilité de dégâts à autrui.

La forêt n’a pas le monopole des feux de végétation…
Les sapeurs-pompiers réalisent de nombreuses interventions sur des petits feux de végétation. Ces petits feux péri-urbains touchent principalement des zones d’interface qui comprennent des enjeux importants (habitats, bâtiments industriels…), mobilisant des moyens plus ou moins importants pour leur protection.

Le débroussaillement, une obligation…
Maisons, campings, plages sont de nombreux points sensibles quand l’incendie se déclare et pend de l’ampleur. Mais les forces de la lutte bien que déjà fort nombreuses ne sont pas en capacité de défendre chaque maison, chaque quartier. Leur doctrine c’est de pouvoir compter sur les secteurs bien débroussaillés pour mettre en sécurité les personnes et lutter contre les développements catastrophiques de l’incendie. Le débroussaillement protège la population car les pompiers peuvent intervenir avec plus d’efficacité et à moindre risque dans une propriété débroussaillée. Le débroussaillement protège la forêt car il permet de limiter le développement et l’intensité d’un départ de feu accidentel depuis la propriété. Le débroussaillement est aussi une obligation.

Fuir son habitation peut s’avérer dramatique…
Une habitation en dur, sur un terrain débroussaillé constitue une excellente protection contre les incendies de forêts.

Le réchauffement climatique a l’origine de l’augmentation des départs de feux…
Ces dernières années dans le Sud de la France, un recul du nombre départs de feux et de surfaces brûlées a été observé et ce, malgré la hausse des températures.

Ce phénomène s’explique par une augmentation des précipitations estivales, période théoriquement propice aux incendies de forêts. Cependant, des températures plus élevées favorisent la transpiration des plantes et la diminution de l’eau contenue dans les sols. Une végétation qui s’assèche, c’est une quantité de combustible qui augmente et donc un risque de feu accru.

Pour sa campagne de prévention estivale, l’Entente pour la forêt s’invite au plus près des citoyens dans les régions Auvergne-Rhône- Alpes, PACA, Occitanie et Corse du 13 juin au 29 juillet 2018. A l’orée des mois d’été, synonymes de risque incendie, l’Entente pour la forêt entend bien faire parler d’elle. Munie d’une documentation plus incisive que l’année dernière, l’Entente part pour la saison à la rencontre des personnes, résidents ou touristes, petits ou grands, pour des moments de convivialité et de partage.

Informer sur le risque, rappeler la réglementation, apprendre les bonnes pratiques face au feu, découdre les idées reçues ou encore inviter à la vigilance sont autant d’objectifs visés par l’établissement.

C’est au rythme de 3 jours par semaine que l’Entente se déplacera de ville en ville du sud. L’équipe de prévention posera sa tente sur les marchés des villages, les festivités, les aires d’autoroutes ou encore les croisières de Corsica Ferries. Auprès de l’équipe seront mobilisés des pompiers ou des responsables des comités de feux de forêt qui pourront tantôt expliquer leur métier, tantôt raconter leurs précieuses anecdotes. Des activités animeront le stand et, pour les petits et les grands, un jeu grandeur nature sera mis en place afin de comprendre, de manière ludique, les enjeux de la prévention et les outils et bonnes pratiques pour être davantage responsable et en sécurité.

Pour un impact encore plus important, des points presse destinés aux journalistes seront mis en place lors de chaque évènement pour permettre un relais efficace des messages de prévention.

SENSIBILISER PAR LE JEU
Quizz grandeur nature

A chaque étape de la tournée, l’Entente pour la Forêt sort le grand jeu ! Conçu et réalisé par le département de prévention, le quizz rassemble les thématiques de l’incendie, des risques et pratiques, de la réglementation, de la nature et d’environnement… En se déplaçant sur un parcours au sol, le gagnant est celui qui aura marqué le plus de points en arrivant à la fin du parcours. Une façon ludique de connaitre la forêt et d’apprendre à la préserver !

Parce que la prévention ne réside pas seulement dans des propos moralisateurs et que l’apprentissage passe souvent par le plaisir, la sensibilisation par le jeu est sans doute l’une des plus efficace.

« Un raccourci rapide identifie la forêt méditerranéenne à la forêt, qui, chaque été, est le théâtre d’incendies catastrophes. […] Chaque année, plusieurs milliers d’hectares sont parcourus par les flammes, avec son cortège de destructions. Chaque année, des plantes et des animaux disparaissent, des biens et des équipements sont touchés et les sauveteurs risquent leur vie pour lutter contre ce fléau. […] Depuis sa création en 1963, l’Entente pour la Forêt Méditerranéenne a permis, en matière de défense des forêts contre l’incendie, des avancées importantes grâce à la formation des intervenants, la recherche et les essais et, plus récemment, avec les nouvelles technologies et la sensibilisation du public. […] Bien que fortement mobilisés, les régions, les départements, les services de l’État ne peuvent réussir cette « guerre du feu » sans le soutien et la vigilance de tous. »
Jacky GÉRARD
Président de l’Entente pour la
Forêt Méditerranéenne

Toutes les informations présentent dans ce livret, et plus encore, sont présentes sur www.prevention-incendie-foret.com, rubrique «Ressources».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.