Canet-en-Roussillon : Bernard Dupont ne se représente pas aux prochaines municipales !

Stéphane Loda et Bernard Dupont, ce vendredi 15 novembre en fin de matinée lors de leur conférence de presse

Bernard Dupont est né le 24 mai 1951 à Saint-Lô, dans le département de la Manche. Il est maire de Canet-en-Roussillon depuis 2010. Il a été élu la première fois à ce mandat à l’issue de l’élection municipale anticipée de mai 2010, faisant suite au décès d’Arlette Franco, députée-maire. Il a été réélu maire de Canet-en-Roussillon en mars 2014, avec 66,32% des suffrages exprimés.

Le vendredi 15 novembre, en fin de matinée, lors d’une conférence de presse, il a annoncé qu’il ne se représenterait pas en mars prochain, et qu’il passait le flambeau à son Directeur de cabinet Stéphane Loda…

Le Journal Catalan : c’est une décision pour le moins inattendue, non ?

Bernard Dupont : « C’est une décision qui a été prise en équipe, et j’insiste sur le mot « équipe ». Nous l’avons décidée ensemble. J’ai expliqué à toute mon équipe pourquoi je ne souhaite pas me représenter et pourquoi le choix de Stéphane Loda ».

Le Journal Catalan : alors pourquoi cette décision ?

Bernard Dupont : « Parce que j’estime que je suis arrivé à un âge auquel ce ne serait pas raisonnable d’entraîner toute une équipe jusqu’en 2026. Et après on fait quoi ? Tout le monde s’en va, tout le monde descend du train en marche en 2026, parce que la plupart des gens qui composent cette merveilleuse équipe seront atteints par la limite d’âge ?… Ce ne serait pas être visionnaire pour l’avenir de Canet que d’agir ainsi.

En passant le relais aujourd’hui, nous assurons la pérennité de tout ce qui a été entrepris dans la commune, réalisé ou en cours en moyen et long terme ».

Le Journal Catalan : l’an prochain, lors des élections municipales, au mois de mars, vous n’aurez pas encore 69 ans…

Bernard Dupont : « Je sais bien. Vous allez me citer des tas de maires de 75 ans et plus, plus proches d’ailleurs des 80 ans que des 75 ans, qui vont se représenter. Pour faire quoi ? Laisser ensuite, au bout de un ou deux ans, la mairie à l’un(e) de leurs colistier(e)s ? Je ne le supporte pas. Ce n’est pas là ma conception de la démocratie locale. J’estime que ce n’est pas honnête vis à vis des électrices et des électeurs. Quand ils votent, quand ils se déplacent pour mettre un bulletin dans l’urne, c’est pour X ou Y mais certainement pas pour Z. C’est en agissant ainsi qu’on finit par écœurer les gens de la politique. C’est en tout cas mon point de vue ».

Le Journal Catalan : et le choix de Stéphane Loda pour relever à votre place le défi de la continuité ?

Bernard Dupont : « Tout le monde s’est rassemblé sur ce choix. Il nous est apparu évident. Cela fait près de dix ans qu’avec Stéphane nous travaillons ensemble, qu’on se connaît. Il connait tous les dossiers canétois sur le bout des doigts, parfaitement. Il a la technique, il a mon réseau, il a la moralité, il a mon relationnel… C’est évident que c’est le gars qu’il faut pour conduire la municipalité ».

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.