Cabestany : Le Mas Guérido veut (nous) en mettre plein la vue !

Mas-guerido-cabestany

Le plus célèbre Pôle commercial de l’agglomération perpignanaise se relance en peaufinant son image.

La zone d’activité commerciale du Mas Guérido, à Cabestany, veut être vue, et pas seulement de près !

Avec une nouvelle signalétique routière plus cohérente et davantage en phase avec l’époque, grâce à une campagne d’affichage, avec l’impression de prospectus et de « flyers », avec également la mise en place de totems, le site ambitionne de se positionner à l’échelon départemental, et pas uniquement donc au cœur de l’Agglo de Perpignan (PMCA).

Chacun l’aura compris : le Pôle commercial du Mas Guérido, en affinant son unité territoriale, en soignant sa pub, en s’appuyant sur ses atouts majeurs que sont la diversité et le nombre de ses commerces – près de 200 enseignes… ce qui est unique sur le sol roussillonnais – espère tirer son épingle du jeu dans la bataille économico-commerciale qui se joue entre le nord du département (secteur Claira-Rivesaltes/ Salanque-Agly) et le sud (l’Espace Gran-Jonquera, juste de l’autre côté des Pyrénées).

Jacques Denninger, président du Groupement des commerçants de Mas Guérido, est convaincu « qu’il faut en passer par là pour faire bouger les choses, pour faire bouger les lignes. La municipalité de Cabestany doit aussi comprendre qu’il faut nous aider, qu’il faut croire en nos projets, pour évoluer favorablement dans le contexte économique présent. Nous, nous voulons fédérer tout le monde, car plus nombreux nous serons, plus forts nous seront pour porter nos projets à bouts de bras et pour les réaliser. Seuls, c’est clair, nous n’arriverons à rien ! ».

A moins d’un an des prochaines élections municipales, l’échéance politique en ligne de mire peut justement être un catalyseur pour réagir, pour mettre en scène les bouleversements attendus, et ce dans une sorte de conscience collective.

Certaines voix, localement, s’élèvent pour regretter que « la Municipalité n’ait pas pris la réelle mesure des défis en cours… Il ne s’agit pas de critiquer, mais simplement de constater, même si parfois on a le sentiment que les élus n’ont pratiquement rien fait depuis la création du Mas Guérido, à part de récolter nos taxes professionnelles ».

LOGO-Mas-guerido

Le Mas Guérido a aujourd’hui 27 ans. Un bel âge, certes, mais pour Jacques Denninger « c’est avant tout l’âge où il ne faut pas hésiter à se remettre en question, pour repartir dans la vie active sur de meilleures bases. Nous devons maintenant, sans attendre, redynamiser le Pôle commercial du Mas Guérido en confortant ce qui existe, en assurant la promotion du site, en innovant, car préparer l’avenir c’est investir. Il s’agit de bousculer les codes, les habitudes, c’est pour cela que nous invitons la Municipalité de Cabestany à s’investir à nos côtés ! ».

D’autant qu’au milieu des années 80, à une époque où les zones commerciales périphériques se développent partout en France, Jean Vila (PCF), est déjà aux commandes de la ville (depuis 1977 plus précisément). C’est d’ailleurs grâce à son feu-vert donné en tant que maire, qu’un aménageur privé, déjà propriétaire d’une partie des terrains, va pouvoir réaliser une zone d’activités spécialisées à dominante commerciale au lieu-dit « Mas Guérido ».

En 1986, les décideurs soulignent que le site présente des atouts majeurs de part sa desserte et sa localisation stratégiques, riverain des limites du territoire de la commune de Perpignan, fortement urbanisée à cet endroit (ville nouvelle du Moulin à Vent, lotissement Sabardeil, etc.).

Depuis sa création, le Pôle commercial du Mas Guérido a connu différentes opérations d’aménagement foncier sur des lotissements, à caractère commercial, successifs : 1986 (61 lots), 1989 (6 lots), 1990 (14 lots), 1997 (59 lots) et 2005 (3 lots).

La commune de Cabestany dispose, au centre du Pôle commercial, d’une emprise foncière de 18 000 m2 (près de 2 hectares!), cela fait d’elle effectivement un partenaire important pour les projets à venir avec comme ambition affichée que le Mas Guérido emploie à terme 2 500 salariés.

En 2013, on estime à 1 200 environ le nombre de personnes qui sont employées sur le site, dont la moitié dans les secteurs de l’équipement de la maison et des services aux particuliers, et environ 200 dans l’alimentaire.

En 2010, un audit organisé par la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Perpignan et des Pyrénées-Orientales – la plus récente des études économiques connues sur le sujet – faisait ressortir à propos du Mas Guérido que : 66% des chefs d’entreprise étaient âgés de 46 à 55 ans (25% de moins de 35 ans… et 10% de plus de 56 ans) ; le chiffre d’affaires global annuel du Pôle commercial était de 180 millions d’euros ; 61% des entreprises avaient moins de 6 salariés (et réalisaient 35,3% du chiffre d’affaires cité ci-dessus) ; on comptait 83 enseignes (sur les 147 établissements enquêtés) dont la surface de vente avait moins de 300 m2 (contre donc 64 pour celles supérieures à 300 m2)… Les entreprises interrogées employaient 1 155 personnes (dont 1 072 salariés et 83 chefs d’entreprises non salariés). Le plancher commercial du Mas Guérido était alors de 49 495 m².

De son côté, depuis qu’il est maire de Cabestany, Jean Vila a fait presque tripler la population de la commune qui est passée d’environ 3 400 dans les années soixante-dix, à plus de 9 500 aujourd’hui ! Et ce n’est pas fini. Lors d’une conférence de presse qu’il organisait le jeudi 20 juin dernier, devant un parterre de journalistes, de décideurs et de chefs d’entreprises, Jean Vila a lâché son ambition pour Cabestany en passant à l’offensive : « Devenir la 2ème ville des Pyrénées-Orientales ! ».

Comme une preuve à l’appui de ses propos, Jean Vila a cité une vingtaine d’entreprises « qui ont débuté ou qui vont débuter leur implantation, avec 700 emplois environ à la clé (…). L’habitat est également concerné avec 1 000 logements supplémentaires, dont 500 sont déjà en cours et 500 qui verront le jour, face au nouveau complexe sportif (…) ».

Les acteurs économiques du Pôle commercial du Mas Guérido souhaitent ne pas être oubliés dans les petits papiers du maire de Cabestany ! Tout simplement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.