Le Barcarès : hommage au « Maître-Soldat » Antoine Guillemat

Le Barcarès Hommage au

Fidèle au Devoir de Mémoire, la municipalité du Barcarès a soutenu le projet du Souvenir Français afin d’honorer les enseignants des écoles du département appelés sous les drapeaux lors de la Grande Guerre.

Le mardi 7 juin 2016, à l’Ecole Jean Moulin, une cérémonie a été organisée en présence du préfet, Philippe Vignes, du maire Alain Ferrand, du Directeur Académique des Services de l’Education Nationale, Michel Rouquette, de la Directrice de l’Office National des Anciens Combattants, madame Ghislaine Marco, ainsi que des présidents des associations dont Angel Colombera pour l’UBAC, Guy Gauthier pour la FNACA, et Pierre Thiver pour le Souvenir Français, également représenté par le présidents de Saint Laurent et de Torreilles. L’assemblée a rendu hommage à Jean Guillemat, instituteur barcarésien, mort en héro sur le champ de bataille en 1916, alors qu’il n’avait que 32 ans. Les enfants ont retracé ses faits d’armes et sa bravoure qui lui ont valu une citation de l’Ordre de l’Armée : « Belle attitude au feu ; a brillamment entraîné une vague d’assaut sous un violent barrage d’obus de gros calibre. Est tombé mortellement blessé dans la tranchée de soutien ennemie en criant : « continuez les gars, c’est pour la France » ».

Le préfet, Philippe Vignes, particulièrement attentif à l’intervention des enfants, a exprimé son attachement à la transmission de la mémoire : « Pour comprendre et se représenter l’Histoire, il est important de faire référence aux actes de bravoures de femmes et des hommes comme le Maître-Soldat Antoine Guillemat : c’est ainsi que nous pouvons nous rapprocher de la vérité ». Le directeur Académique souligna que « l’école peut beaucoup, mais qu’elle peut encore plus quand elle peut s’appuyer sur la bonne volonté de tous », des mots qui firent écho à ceux du maire, qui rappela combien au Barcarès, associations et bénévoles sont impliqués lors de chaque cérémonie commémorative, et combien la municipalité soutient les initiatives qui mettent en lumière les liens entre histoire locale et l’histoire tout court : « Désormais, vous, les écoliers barcarésiens, vous saurez que les maîtres d’école, ont dû, lors de la guerre de 14-18, être aussi des soldats pour sauver la patrie. Vous saurez que ces « Maîtres-Soldats » ont accompli leur devoir avec conviction et abnégation. »

Au terme de la cérémonie, les enfants ont chanté l’intégralité de la Marseillaise révisée avec leur professeur de musique, madame Josy Delonca, aux côtés des anciens combattants et des porte-drapeaux, dont celui de l’Ecole Jean Moulin fièrement arboré –comme lors de chaque cérémonie- par la jeune Victoria, élève de CM2. La sonnerie de midi rappelant les élèves à leur quotidien d’écoliers, vint clôturer ce moment rare de communion et d’échange intergénérationnel autour du devoir de mémoire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.