Argelès-sur-Mer : 28 414 euros versés à des commerçants

argeles-mer-28-414-euros-verses-a-commercants

Onze nouveaux bénéficiaires des fonds FISAC ont été reçus à l’Hôtel-de-Ville, le 14 novembre dernier, en présence du nouveau maire, Antoine Parra, d’élus municipaux, de représentants du sous-préfet de l’arrondissement de Céret, et de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Perpignan et des P-O.

Afin de soutenir l’activité commerciale du centre du village, la municipalité a demandé et obtenu de l’État l’attribution de fonds FISAC. « Ces Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce (FISAC) ciblent les commerces du centre-ville afin de les aider à se dynamiser, s’embellir. Ils favorisent également les travaux de sécurisation et la mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Ils sont attribués par le Ministère de l’économie, du redressement productif et du numérique. A ce jour, 13 commerçants ont bénéficié de fonds FISAC », a indiqué Isabelle Moreschi, adjointe municipale chargée du commerce. Les bénéficiaires dont la demande a été validée voient pris en charge, à parts égales par la Ville et l’État des travaux qu’ils auront réalisés à hauteur de 38% de la somme investie.

Comme le souligne monsieur le nouveau maire, les fonds FISAC s’inscrivent actuellement dans un contexte particulier : « En effet, le projet de réaménagement du centre-ville est lancé et nous souhaitons que les Argelésiens – riverains, commerçants, etc.- se réapproprient ce secteur. En s’engageant dans la démarche du FISAC, les commerçants font preuve de professionnalisme, vont de l’avant et démontrent qu’ils se soucient du service rendu à leur clientèle ».

Ville et État versent une somme égale dans le financement des travaux
Succès oblige, l’opération est prolongée jusqu’en juin 2017. Au total, la municipalité et l’État attribueront chacun 57 000 euros pour ces travaux. Le 14 novembre, les commerçants retenus se sont vus remettre la somme totale de 28 414 euros. 50 152 euros ont été versés depuis le début de l’opération, en 2013. Six nouveaux dossiers sont en attente.

En pratique…
Le FISAC prend en compte la mise aux normes électriques, la réfection de façade, l’aménagement de toilettes, de cabines accessibles aux PMR. Les commerçants intéressés doivent retirer un dossier de demande à l’Hôtel de Ville.

Le montant des travaux doit être supérieur à 600 euros HT et ne doit pas excéder 25 000 euros HT. Cependant, les commerçants peuvent déposer plusieurs dossiers.

« La Ville travaille ici en étroite collaboration avec les services de la Chambre des métiers et de la chambre de commerce et d’industrie de Céret. L’accompagnement des demandeurs est optimisé. Les dossiers sont ensuite étudiés par une commission qui se réunit régulièrement et qui regroupe des représentants de plusieurs instances : Ville, État, trésorerie de Perpignan, CCI de Céret, Chambre des métiers, architecte des Bâtiments de France. »

A terme, plus d’une trentaine de commerçants devraient être concernés par le dispositif.

Les bénéficiaires des fonds FISAC du 14 novembre 2016 :
– SARL Argelès automobile et bateau (Gérard Pilastre)
– Restaurant La Gamate (Nicolas Grimaldi)
– Bar PMU (Catherine Raclo)
– Mille et une gourmandises (Myriam Grichois)
– Bijouterie Blanc (Nathalie Blanc)
– Chez Elisabeth fruits et légumes (Elisabeth Cruz)
– Arthur et Zoé (Nathalie Leboucher)
– Marion coiffure (Marion Horem)
– Pizzeria El Manio (Françoise Villagra)
– Bijouterie Le Carré d’Or (Dominique Mésange)
– Feuilletés et Cie (Damien Reibel).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.