Les archéologues de l’Inrap à Alenya pour les journées européennes du patrimoine

archeologues-de-linrap-a-alenya-journees-europeennes-patrimoine
Atelier de fouille pour les enfants (crédit Inrap)

Mettre des grains sous la terre, à la recherche des techniques ancestrales : une nouvelle expérimentation archéologique dévoilée au public lors des journées européennes du patrimoine à Alénya, vendredi 16 et samedi 17 septembre. Au programme : projection commentée, rencontre avec les chercheurs, exposition et ateliers de fouille pour les enfant, proposés par les archéologues de l’Inrap (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), en partenariat avec la Ville d’Alénya, l’INRA et le CETAB.

Si l’ensilage souterrain est presque aussi ancien que l’agriculture et s’est largement développé dans de nombreuses sociétés, des aspects techniques de sa pratique restent méconnus. Dans le cadre d’un projet de recherche soutenu par le ministère de la culture et de la communication (service régional de l’archéologie) et mené par l’Inrap, des archéologues et des botanistes, mais aussi des paysans cultivant encore des variétés anciennes de céréales et de légumineuses, ont réuni leurs connaissances pour réaliser des silos et y stocker des graines dans des conditions proches de celles du Moyen Âge.

Cette expérimentation réalisée en partenariat avec l’Inra au domaine expérimental Alénya-Roussillon, a débuté le 5 septembre : creuser, remplir, boucher sont les premiers défis à relever pour cette année inaugurale. Plus tard, avec l’ouverture des premiers silos, viendra le temps de l’extraction des graines mis en dormance, pour les replanter ou les consommer. A l’occasion des Journées européennes de l’Archéologie, les archéologues présenteront leur démarche au public, tout en proposant des ateliers pour les enfants et une exposition sur le patrimoine d’Alénya, révélé par l’archéologie préventive.

L’expérimentation archéologique, une démarche originale et engagée
L’ensilage est une activité connue pour toute la période du Moyen Âge. En Languedoc et en Roussillon, on ensile entre le Ve et le XIVe siècle et surtout entre le IXe et le XIIe siècle, dans des aires spécialisées où les silos sont creusés par centaines ou par milliers selon les sites.
Les silos mis au jour par les archéologues lors des fouilles ont le plus souvent été abandonnés : la compréhension de leur fonctionnement, de leur gestion dans le temps et de l’usage qui était fait de leur contenu (conservation pour consommer ou replanter ?) soulève de nombreuses questions. L’expérimentation lancée à Alénya va ainsi contribuer à répondre à certaines d’entre elles. Tout le processus d’ensilage est réalisé manuellement, dans des conditions reproduisant au plus près celles du Moyen Âge. Les céréales et légumineuses de variétés anciennes utilisées sont non modifiées génétiquement et cultivées de manière traditionnelle.
Des tests seront effectués régulièrement : les chercheurs mesureront par exemple le taux d’humidité, le rythme de dégradation de la valeur nutritionnelle et du potentiel germinatif des produits ou encore leur altération gustative. Aux côtés de ces problématiques d’ordre biologique, le projet permettra aussi d’apporter des éléments de réponse aux questions que se posent les archéologues sur la fonction et le statut des stocks contenus dans les silos de l’époque médiévale.

archeologues-de-linrap-a-alenya-journees-europeennes-patrimoine
Fouille de silos d’époque wisigothique, vus en coupe (Canohès, Manresa, fouille sur la LGV), (crédit Inrap).

Le programme des journées européennes du Patrimoine au parc Ecoiffier
Vendredi 16 septembre à 18h30 : « Mettre des grains sous terre…, une méthode ancestrale de conservation ».
Projection d’un diaporama commenté par les archéologues expliquant l’expérimentation venant de débuter sur le site de l’Inra à Alénya.
Samedi 17 septembre, entre 9 h et 17h, plusieurs animations sont proposées :
Initiation à la fouille archéologique pour les enfants : sous les instructions des archéologues, ils utiliseront la truelle et le pinceau, mais aussi la pelle à poussière pour mettre en évidence de vrais vestiges du passé. La fouille permettra de plonger dans l’époque romaine, en dégageant la pièce d’une villa. Une belle expérience qui se conclut avec la remise d’un diplôme de jeune archéologue.
Les séances de fouille durent une heure, avec des débuts prévus à 9h, 10h, 11h, 14h, 15h et 16h.
Gratuit ; à partir de 6 ans ; inscription sur place.

Pour les adultes et les enfants, visite commentée de panneaux d’expositions :
– pour comprendre les particularités et les apports de l’archéologie préventive ;
– pour tout savoir sur l’ensilage et les enjeux de l’expérimentation en cours ;
– pour connaître les apports de l’archéologie préventive à l’échelle du village d’Alénya.

L’Inrap
Avec près de 2 000 collaborateurs et chercheurs, l’Inrap est la plus importante structure de recherche archéologique française et l’une des toutes premières en Europe. Institut national de recherche, il réalise l’essentiel des diagnostics archéologiques et des fouilles en partenariat avec les aménageurs privés et publics : soit près de 2 500 chantiers par an, en France métropolitaine et dans les Dom.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.