Alternatiba 66 : compte rendu du village des alternatives

alternatiba-66-compte-rendu-du-village-des-alternatives

Du 21 au 23 septembre, le Village des alternatives, festival qui regroupe de nombreux acteurs locaux qui luttent contre le réchauffement climatique, a attiré environ 1 500 personnes.

De l’aveu des organisateurs, le Village des alternatives version 2018 est une grande réussite. Tout a commencé le 21 au soir par une rencontre entre des élus de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (Dominique SCHEMLA, adjoint au maire de Perpignan, Jacqueline IRLèS, maire de Villeneuve-de-la-Raho, Daniel MACH, maire de Pollestres) et le monde associatif (Alternatiba 66 – organisateur des évènements du week-end, Réseau action climat et Vélo en Têt) devant un public de 80 personnes. Les élus ont fait part de leurs avancées en terme de transition énergétique, de mobilités et ont publié les chiffres de la qualité de l’air. Ces exposés ont confirmé les attentes du monde associatif, à savoir une amélioration des aménagements des pistes cyclables, mais surtout trouver une solution sur le boulevard des Pyrénées, à Perpignan, largement pollué par le passage quotidien de 45 000 voitures.

Trois jours très courus en faveur du climat
Le lendemain, à partir de 10h, une soixantaine de stands attendaient les visiteurs sur la place de la Victoire, au niveau du Castillet, soixante stands qui représentaient autant d’acteurs locaux qui trouvent des solutions à la limitation du réchauffement climatique. De l’agriculture à la jeunesse, en passant par le zéro déchet et la mobilité de demain, les visiteurs pouvaient rencontrer jusqu’à 18h les exposants sous le lourd soleil catalan. Pendant ce temps, la salle des Libertés et le Centro espagnol accueillaient des ateliers et conférences.

Mais, il n’y avait pas que le Village des alternatives pendant le Week-end. Le Tour Alternatiba, qui effectue un tour de France pour promouvoir les alternatives aux changements climatiques, arrivait sur les coups de 17h au Parc des expositions. La « Vélorution » pouvait commencer : plus de 120 cyclistes pédalaient alors dans la ville sous les chants de « plus chaud que le climat » ! Leur arrivée au niveau du Castillet a rempli la place de la Victoire devenue d’un coup trop petite.

Le coucher du soleil pouvait laisser alors la place à la convivialité d’un groupe réuni pour la même cause. Une conférence gesticulé et un repas concluait un samedi riche en émotions. Alternatiba 66 avait réussi son pari : faire venir plus d’un millier de personnes à Perpignan et montrer que les solutions au changement climatique sont là. Eric Le BALLIER, un des organisateurs du festival, précise que « le secrétaire de l’ONU a annoncé cette semaine qu’il nous restait deux ans pour faire les efforts afin de ne pas dépasser les 2°C d’ici 2100. Nous avons le pouvoir de changer les choses : plus de 60 % des solutions au réchauffement climatique sont des solutions locales ! ».

Le 23 septembre, c’est Jazzèbre, pour le 30ème anniversaire du festival, qui promouvait le vélo. Le soir même, à partir de 21h, une formation à l’action non violente concluait un week-end où la chaleur a bien été au rendez-vous.

Le guide des alternatives
Porté par Alternatiba 66, le tout nouveau guide des alternatives est sorti ! Ce fascicule regroupe une centaine de structures qui peuvent répondre à vos besoins tout en réduisant votre impact sur l’environnement. Dix thèmes sont proposés : l’agriculture et l’alimentation, biodiversité et nature, culture et médias alternatifs, économie alternative, éducation à l’environnement, énergie et habitat, jeunesse en transition, mobilité, objectif zéro déchet, solidarité.

Vous pouvez retrouver un exemplaire sur le Facebook « Alternatiba 66 » en PDF.

alternatiba-66-compte-rendu-du-village-des-alternatives

alternatiba-66-compte-rendu-du-village-des-alternatives

alternatiba-66-compte-rendu-du-village-des-alternatives

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.