« Aide régionale au BTP : des miettes pour le Pays Catalan » par le CDC

Le 11 mars, la présidente la région de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Carole Delga, a annoncé un « Plan Marshall ». Cette fabuleuse expression signale 800 millions d’euros d’investissements alloués aux entreprises du secteur du bâtiment.
Le 11 mars, la présidente la région de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Carole Delga, a annoncé un « Plan Marshall »

Le 11 mars, la présidente la région de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Carole Delga, a annoncé un « Plan Marshall ». Cette fabuleuse expression signale 800 millions d’euros d’investissements alloués aux entreprises du secteur du bâtiment.

Or, le département des Pyrénées-Orientales, parmi les 13 de la région, n’en recevra que 20 millions, soit 2,5 % de la manne miraculeuse débloquée par le nouveau pouvoir. Tout comme le département du Gard, fortement lésé, le Pays Catalan récoltera les miettes d’une aide économique majeure. Mme Delga, imitant la sinistre politique de Georges Frêche, nous classe déjà en troisième zone. Tout comme le nom définitif de la région évacuera sans nul doute toute référence à notre territoire, le plan pour le bâtiment nous considère comme quantité négligeable.

Convergence Démocratique de Catalogne, parti des Catalans de toutes origines, appelle de ses vœux un sursaut citoyen. Nous invitons les parlementaires et élus socialistes significatifs à signaler leur désapprobation à la nouvelle région. Sauront-ils démontrer que le pays est plus important que le parti ? Le « Plan Marshall » de Toulouse semble annoncer la politique d’une région gigantesque pour laquelle nous sommes un confetti. Nos nécessités en matière d’aménagements routiers et d’emploi, notre Histoire et notre problématique propre méritent autre chose que le mépris.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.