A la découverte de l’étang de Salses-Leucate avec l’association Le Lac Marin

A la découverte de l’étang de Salses-Leucate avec l’Association Le Lac Marin

Basée sur l’Île aux Loisirs à Port Leucate, l’association Le Lac Marin éveille nos jeunes à l’environnement par des activités pédagogiques et ludiques.

Créée en 1997 par Dominique Thibault -concepteur et âme visionnaire de L’Île aux Loisirs-, l’Association a reçu des milliers d’enfants, venus de toute la France : « Ma priorité cette année est d’accueillir tous les enfants du coin afin de leur faire découvrir les splendeurs du Lac Marin. »

Depuis plus de cinq ans, Cyrille Naudot, Responsable d’Animation, s’investit toute l’année dans sa mission : transmettre les connaissances et les valeurs environnementales de ce lieu magique et préservé, où abondent la faune et la flore marine.

« Nous accueillons les enfants dès qu’ils savent marcher. Nos animations sont adaptées à tous les publics : de la petite section de maternelle aux adolescents de 13 à 14 ans. Que ce soit sur supports flottants ou terrestres, nous garantissons leur totale sécurité. Nous recevons des scolaires de la région et de la France entière, des Centres d’Accueils de Loisirs, des Associations, des Points Informations Jeunesse, nous sommes ouverts et adaptables à tous, tout au long de l’année. »

– Quelles animations pédagogiques proposez-vous ?

« En ½ journée, nous avons six formules qui font leurs preuves depuis 20 ans, toutes dédiées aux plus petits comme aux plus grands. En premier, La pêche à pieds à l’épuisette, qui se déroule comme suit : prise de contact avec la personne responsable du groupe et mise en tenue (maillot, tee-shirt, casquette, chaussures pour l’eau, c’est déjà un avant-goût des vacances !). Ce n’est pas une activité baignade ; l’eau ne leur arrive pas aux genoux. Suit un briefing de 15 à 20 mn. sur la création de l’étang, l’histoire de l’Île aux oiseaux -créée par l’homme suite au Plan Racine Aménagement du Littoral-, le comptage des nids de goélands par les ornithologues et les diverses espèces recensées : aigrettes, cormorans, flamands, etc… présentées sur une grande carte pédagogique. Savez-vous que les hippocampes, espèce en voie de disparition, sont très nombreux dans l’étang parce qu’il n’est pas pollué ? Et connaissez-vous son cousin le syngnathe ? Nous pêchons des coquillages, des crustacés, des coquilles St Jacques et mettons en garde les enfants contre les méduses, inoffensives si on ne touche pas leurs tentacules ! Nous évoquons la symbiose alimentaire avec le poisson clown qui vit dans l’anémone urticante et s’en porte fort bien. »

– Votre passion est communicative, mais cette interview tourne au roman-fleuve. Qu’est-ce qui justifie un briefing aussi touffu ?

« Comme nous demandons aux jeunes de rejeter à l’eau le produit de leur pêche, la sensibilisation pédagogique à l’environnement est primordiale. Donc, après les consignes de sécurité, nous allons ramasser et trier des algues sur la plage. Un beau moment de partage ! La pêche en soi dure ½ h, puis les jeunes se douchent et restituent à la nature ce qu’elle leur a offert, sans blesser le vivant. Puis nous parlons des régimes alimentaires des huîtres, des palourdes, de leurs modes de reproduction et de leur lieu de vie. La pêche à l’épuisette est l’activité phare du Lac Marin. »

– Vous disposez d’une magnifique maison de pêcheur traditionnelle en roseaux, entretenue et habitée par Dominique Thibault. La faites-vous visiter aux jeunes ?

« Pour des raisons de sécurité, les visites ne sont pas autorisées ; les jeunes peuvent cependant en voir l’intérieur, depuis le pas de la porte. Nous leur racontons son histoire, depuis la préhistoire à nos jours. L’homme de Tautavel vivait dans une grotte ; sur la côte, nos ancêtres construisaient des tipis néolithiques en sanils, variété de roseaux qui poussent dans les eaux saumâtres. Nous expliquons aux jeunes l’entretien de la maison et les raisons de sa forme, justifiée par forte Tramontane ou pluies diluviennes! L’animation Le Roseau, en ½ journée, met l’accent sur l’intérêt écologique de l’habitat animal en roselière et les diverses utilisations des roseaux : les égyptiens intégraient les sanils dans la construction de leurs maisons et le stylo a le roseau pour ancêtre. Les calames servaient à graver l’argile, à sec ou avec des encres naturelles ; nous y initions les enfants dans notre Atelier calligraphie, mais avec de l’encre de Chine ! »

– L’étang de Leucate est réputé pour ses huîtres. Votre animation Ostréiculture s’adresse à quel public ?

« Prioritairement aux enfants de 6 à 12 ans, les adolescents étant plus intéressés par les animations flottantes. Dans le cadre de l’animation Ostréiculture, nous mettons l’accent, de manière interactive et ludique, sur le mode de vie des coquillages et la classification des animaux marins (crustacés, coquillages et mammifères marins). Les huîtres ont une vie passionnante ! Depuis leur naissance, induite par les marées en milieu océanique, jusqu’à leur élevage en méditerranée et enfin notre assiette, que de péripéties ! Savez-vous qu’elles sont une année de sexe mâle, et l’année suivante des femelles ? De la commande des essaims sur l’océan Atlantique jusqu’au collage, puis au détroquage et à la mise en bourriche, le métier d’ostréiculteur est fascinant. Nous proposons un Atelier dessin où les jeunes s’appliquent à reproduire l’huître, sa coquille puis son anatomie interne, avec les différents organes qui la composent. Ce n’est pas un cours de dessin d’Art, mais une excellente transition pour aborder la chaîne alimentaire des animaux marins, que nous offrons aux regards dans notre aquarium le temps de la saison d’été. Nos amis captifs sont ensuite rendus à leur milieu naturel ! »

– Quand les accompagnateurs souhaitent voir leurs jeunes embarquer sur l’étang, que leur proposez-vous ?

« En ½ journée, l’initiation au canoë et au paddle et l’activité bateau-pédalo -encadrées par des moniteurs diplômés- séduisent les ados, mais notre super animation pour les moins de 18 ans, c’est la Chasse au Trésor en pédalo. Nous les équipons d’un gilet de sauvetage et leur faisons le même briefing que pour la Pêche à pieds, enrichi d’une visite historique chez nos ancêtres grecs et romains, qui faisaient du cabotage le long de nos côtes. Les grecs se sont installés sur la falaise de Leucate (de Leukos, blanc) et les romains à St Hyppolite. Avec nos terres viticoles, nous avions de quoi séduire ces amateurs de vin ! Les enfants et les jeunes font ensuite, en groupes, un parcours balisé par des cartes sur des bouées, sur lesquelles des questions environnementales et historiques leur sont posées. Ce n’est ni une course de vitesse, ni Questions pour un champion ! Tous les jeunes s’y régalent. Au retour, après la douche, nous les aidons trouver les réponses avec un panneau explicatif. L’équipe gagnante reçoit le fabuleux Trésor (à partager, éventuellement, avec les camarades…). L’animation se termine avec la découverte de la Maison du Pêcheur. Pour les groupes très motivés, l’activité pêche à pieds peut se combiner avec les activités flottantes. »

– Avec ces plannings d’activités, vous devez mettre les accompagnateurs à rude épreuve…

« Absolument pas ! Nous prenons totalement en charge les enfants de tous âges et ne les sollicitons que pour l’activité pédalo si les jeunes ne savent pas nager. Nos activités, je le répète, sont parfaitement sécurisées. Nous organisons des journées Découvertes du patrimoine et des coquillages de l’étang dont les enfants partent ravis et les accompagnateurs totalement détendus. »

– Vous arrive-t-il d’avoir des retours négatifs, des accompagnateurs ou des enfants insatisfaits de vos activités ?

« En toute franchise, jamais, comme en témoigne notre livre d’Or. Je ne citerai que quelques mots qui nous font chaud au cœur : « C’était un plaisir de voir nos élèves aussi heureux de pêcher et de découvrir les secrets de la mer. » ; « Se faire chatouiller le creux des mains par un crabe est un vrai plaisir ! » ; « Sourires, joie et découvertes, nous repartons ravis. » ; « Nous avons pêché des espèces jamais vues, ce petit coin de paradis nous a plu. » »

Interview : Marie-Jeanne Reymond

L’Île aux Loisirs et Association « Le Lac Marin » Port Leucate

+33 6 20 37 65 19 – http://www.lileauxloisirs.com/http://www.facebook.com/lileauxloisirs11

A la découverte de l’étang de Salses-Leucate avec l’Association Le Lac Marin A la découverte de l’étang de Salses-Leucate avec l’Association Le Lac Marin

1 COMMENTAIRE

  1. Chouette votre site , retour 60 ans en arrière , je passais toutes mes vacances au camp pilote de baraques au Barcarès, et nous allions nous promener à l’étang, ramasser les petits crabes appellés  » Franquèts » ( orthographe non garantie) qui parfumaient bien le riz que nos mères faisaient au retour de la pêche, rien à manger mais les sucer était un régal.
    Existent ils encore ou le crabe bleu qui semble envahir tous les étangs de la région les ont ils chassés, ou chatouillent-ils les mains des petits pêcheurs de vos activités?
    cordialement MC Bertin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.