À Canet, Yves Jego se positionne en capitaine de l’UDI 


udi groupe
Yves Jego en tandem avec Chantal Jouanno se présente à la présidence de l’UDI dont le premier tour aura lieu du 8 au 14 octobre prochain. Le nouveau patron du centre sera installé le 15 novembre 2014.

Suite à la démission de J-L Borloo, l’UDI s’est retrouvé sans leader naturel à sa tête et de nouvelles élections ont été convoquées. Nathalie Beaufils a invité Yves Jego en terre catalane pour se présenter devant une soixantaine de militants. La présidente de l’UDI des PO recevra les trois autres candidats prochainement, Hervé Morin, Jean-Christophe Formantin et Jean-Christophe Lagarde.

Yves Jégo a bien voulu répondre à nos questions.beaufils

Sur la candidature en tandem :

« J’ai mené avec Chantal une vraie réflexion sur la politique moderne et il nous a semblé qu’il était temps de faire de la politique autrement, d’additionner les compétences pour une plus grande efficacité, le co-pilotage nous est apparu comme une évidence ».

Sur le pacte de responsabilité et la politique économique du gouvernement actuel :

« A l’UDI nous sommes dans une opposition constructive et le diagnostic que pose François Hollande sur la situation de notre pays est le bon, toutefois la méthode est mauvaise. Je fais le parallèle avec le médecin qui vous dirait, vous êtes très malade, je vais vous donner un médicament dans deux ans ! On voit bien que les entreprises ne peuvent pas avoir confiance dans un président qui n’a pas l’air de vouloir faire ce qu’il dit ».

Sur la réforme territoriale :

« Là encore nous sommes entièrement pour une simplification territoriale mais la méthode appliquée ici ressemble plus à du copinage ou à du tripatouillage électoral ».jego jouanno

Sur la politique politicienne :

« L’UDI est indépendant, mais n’a pas vocation à être isolé et nous serons amenés à faire alliance avec nos amis naturels à chaque fois que cela s’avérera utile, comme nous l’avons fait avec le MODEM lors des élections municipales ».

Sa vision du parti à moyen-long terme :
« Aujourd’hui l’UDI a 30.000 adhérents en seulement 22 mois d’existence, mon ambition est de nous amener à 100.000. Ainsi nous aurons un vivier de personnes de talents pour porter notre voix et nos projets ».

Une discussion informelle s’est ouverte avec les militants présents qui s’est achevé par un moment de convivialité dans ce beau cadre de fin d’été à Canet en Roussillon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.