5ème concert du festival international de carillon de Perpignan ce 14 août

Depuis 2003, le Festival international de carillon de Perpignan a réussi à s’intégrer dans l’offre culturelle estivale proposée. Faire découvrir le plus ancien des grands carillons français, mettre en valeur le carillon en tant qu’instrument de musique à part entière et inviter des carillonneurs français, européens ou étrangers, afin de programmer des concerts de qualité, demeurent les trois axes fondamentaux de cet événement campanaire unique dans le sud de la France. Pour cet avant-dernier concert de la saison, ce mercredi 14 août à 18 heures, c’est Francis Crépin, carillonneur français, qui fera résonner les 46 cloches de l’ensemble campanaire de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste.

« La musique est la voie divine pour dire des choses belles et poétiques au cœur. »

Pour cette dix-septième édition, le Festival international de carillon de Perpignan propose six concerts autour d’une citation du violoncelliste Pablo Casals. Dès l’aube de la littérature, poésie et musique ont partie liée. Chez les Grecs la musique était indissociable de la littérature, de la poésie en particulier. Ainsi l’édition 2019 du festival convie les carillonneurs à s’inspirer d’Orphée, personnage de la mythologie à jamais associé à la poésie et à la musique ; signe que ces deux arts sont indissociables.

Carillonneur de la Ville de Saint-Quentin depuis 1999, Francis Crépin a étudié auprès de Jacques Lannoy à l’Ecole Française de Carillon de Douai et de Koen Cosaert à l’Ecole Royale de Carillon « Jef Denyn » de Malines. Il donne régulièrement des concerts en Europe et aux Etats-Unis. Le programme musical qu’il interprètera ce mercredi sur le grand carillon de la cathédrale de Perpignan sera axé sur le thème du festival mais également autour de pièces classiques, écrites pour le carillon ou du cinéma. Précisons enfin qu’une pièce sera jouée en duo avec Elizabeth Vitu, Directrice artistique du Festival et Carillonneure attitrée de la Cathédrale. Soulignons que les auditeurs pourront suivre le concert en direct avec Facebook Live.

Le concert débute à 18h (durée approximative : 45 minutes). Lieu d’écoute conseillé : Parvis de l’église Saint-Jean-le-Vieux. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Renseignements au 04 68 66 30 30 – carillon.perpignan@orange.fr

VISITE PATRIMONIALE ET MUSICALE DU CARILLON (ATTENTION VISITE COMPLÈTE)

Tous les mercredis à 15 heures, du 17 juillet au 21 août Instrument campanaire de 46 cloches classé au titre des Monuments historiques La visite du carillon, qui débute à au Bureau d’information tourisme de Perpignan, nécessite l’ascension du clocher qui comporte 130 marches. L’accès est fortement déconseillé aux personnes sujettes au vertige. Gratuit (accès limité à 9 personnes par visite). Réservation obligatoire au Bureau d’information tourisme de Perpignan – 04 68 66 30 30.

Programme

1. Variations sur El cant dels ocells, chant traditionnel catalan
2. Passacaille sur le nom de D.E. L.A. T.O.U.R. (Maurice-Quentin de La Tour, pastelliste saintquentinois du XVIIIe siècle) de Francis Crépin (né en 1949)
3. Chaconne des Scaramouches extrait de la comédie-ballet Le Bourgeois Gentilhomme de Molière (1622-1673) et Jean-Paptiste Lully (1632-1687)
4. Stride la vampa extrait de l’opéra Le trouvère du Giuseppe Verdi (1813-1901)
5. Danse d’Anitra extrait de la suite orchestrale Peer Gynt de Edvard Grieg (1843-1907)
6. Entrée des forains extrait du ballet Les Forains de Henri Sauguet (1901-1989)
7. Introduction du 2ème mouvement du Concerto pour piano en sol de Maurice Ravel (1875-1937)
8. Vuggevise (Berceuse) de Karsten Hermansen (né en 1971)
9. Paysages (adapté de Esquisse pour piano de André Ranfaing) de André Ranfaing (1899-1982) et Francis Crépin (né en 1949). Cette pièce est interprétée en duo avec Elizabeth Vitu.
10. Oblivion de Astor Piazzola (1921-1992)
11. Alfonsina y el mar de Ariel Ramirez (1921-2010)
12. Je cherche après Titine et Smile extraits du film Les temps modernes de Charlie Chaplin
(1889-1977), musique de Léo Daniderff (1878-1943)
13. La vie est belle extrait du film La vie est belle de Roberto Benigni (né en 1952), musique de Nicola Piovani (né en 1946).

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR GRATUITEMENT LE JOURNAL CATALAN :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.