550ème anniversaire du premier tour du monde : l’expédition de Magellan racontée par Michel Bolasell

Navire mythique du XVIème siècle, la Nao Victoria de Magellan, est arrivée à Port-Vendres le  24 juillet dernier, dans le cadre d’une tournée méditerranéenne. Cette embarcation mythique est la caraque de Fernand de Magellan (en réalité Fernão de Magalhães), associée à la plus grande aventure nautique de l’Histoire. L’écrivain Michel Bolasell sera présent à Port-Vendredi, vendredi 9 août à 18h30 au cinéma Ciné-Théâtre Le Vauban, Place Castellanne à PortVendres pour évoquer l’histoire de cette incroyable aventure. Il est l’auteur d’un livre Les derniers jours de Magellan (Presses littéraires) qu’il dédicacera à cette occasion.

Car ce navire a effectué le premier tour du globe, entre 1519 et 1522. cet exploit a été accompli le 8 septembre 1522, lorsque 18 hommes ont saisi la dimension réelle de la terre, à bord de ce bateau espagnol. L’écrivain Michel Bolasell (ci-dessous) sera présent à Port-Vendredi, vendredi 9 août à 18h30 au cinéma Ciné-Théâtre Le Vauban, Place Castellanne à PortVendres pour évoquer l’histoire de cette incroyable aventure. Il est l’auteur d’un livre Les derniers jours de Magellan (Presses littéraires) qu’il dédicacera à cette occasion.

La terre était bien ronde, il venait d’en faire le tour… Lorsqu’au mois de mars 1521, Fernand de Magellan aborda Massawa, un îlot des actuelles Philippines, son moral était au zénith. Parti chercher les fameuses épices pour le compte du roi d’Espagne, il avait quasiment réussi son pari.

Après avoir forcé le détroit qui porte depuis son nom et subi les pires épreuves, -mutineries, froid, tempêtes, famine-, il pouvait s’octroyer un repos mérité. Premier homme à effectuer le tour du monde d’est en ouest, cet exilé portugais aurait pu entrer vivant dans la légende si son orgueil ne lui avait fait livrer le combat de trop.
Quelques semaines cependant au gré d’escales mirifiques, celui qui fut considéré comme le plus grand navigateur de tous les temps, eut loisir de savourer son exploit. Ce sont ces derniers moments que Michel Bolasell a minutieusement choisis de reconstituer.

Non pas comme un inventaire biographique, mais à travers un vécu de relations établi avec ses trois meilleurs amis : Henrique, le serviteur fidèle ; Pigafetta, le confident-chroniqueur et Francisco Serrao son inséparable complice qu’il était en passe de rejoindre aux Moluques.

Œuvre de fiction centrée sur des faits historiques, « Les Derniers jours de Magellan » est un récit passionnant qui, en mettant en exergue les diverses facettes d’un marin hors du commun, donne vie à l’une des plus extraordinaires aventures maritimes ayant changé le cours de l’histoire.

Le programme

Vendredi 9 août à Port-Vendres

Conférence organisée par le CML et la Ville de Port-Vendres  à  18h30 au cinéma Ciné-Théâtre Le Vauban, Place Castellanne, avec Michel Bolasell, Les derniers jours de Magellan (Presses littéraires). Suivie d’une séance de dédicaces sur place.

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR GRATUITEMENT LE JOURNAL CATALAN :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.