3e vitrail en dalle de verre qui représente le vent installé au clocher de l’église de Palau del Vidre

La dalle qui représente le vent
La dalle qui représente le vent

L’avenir du Verre ou le verre à venir : Entre Palau del Vidre et le Verre, c’est une vieille histoire, si vieille que l’on a oubliée ses débuts, mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne se raconte plus. Car il doit bien avoir une génétique au cœur des pierres de ce vieux village qui de temps à autre resurgit. Aujourd’hui c’est le clocher qui nous en parle. Depuis maintenant trois ans il est au centre des préoccupations d’un certain nombre de villageois qui se sont mis en tête de lui redonner un certain lustre. En effet sous l’égide de l’association du trésor de l’église sainte Marie de L’Assomption, grâce à une souscription publique, sa tour carrée aux quatre ouvertures aveuglées par des murs de briques se voit progressivement équipée de vitraux en dalles de verres. Ce qui de nuit, lui donne un regard bienveillant sur le village, car les dalles de verre sont rétroéclairées. Et en ce vendredi 26 juillet, c’est l’Artiste verrier Clotilde Gontel qui vient de poser sur l’oculus la troisième de ces Dalles qui représente le vent, puisque la face en question regarde la tramontane. Et sur ce même thème, demain, c’est-à-dire cet automne c’est l’arcature supérieure de cette même face qu’elle équipera. Hier c’était la terre aujourd’hui le vent, demain ce serra le feu et plus tard l’eau qui depuis toujours symbolise la vie, et l’avenir de verre de cet authentique village de verrier qui aujourd’hui se souvient. Histoire et technique de la dalle de verre : La dalle de verre est apparue en 1927. Son essor fut essentiellement lié à celui de l’architecture contemporaine en béton armé et à la reconstruction des édifices religieux d’après guerre, mais elle a fini par gagner également des édifices anciens et triompher de l’a priori de ses détracteurs. Ce terme concerne une technique du vitrail, dans laquelle les verrières sont constituées de blocs de verre épais de près de 3 cm. Teintés dans la masse, ceux-ci sont taillés puis « sculptés » à l’aide de martelines. Ils sont ensuite sertis dans un réseau de béton armé. Assemblées comme de véritables « briques lumineuses », les dalles de verre permettent de monter des parois de lumière aussi résistantes qu’un mur et aussi chatoyantes qu’un vitrail. Vu son poids, la dalle de verre ne se pose qu’en panneau fixe (maçonnerie ou acier) et ne s’adapte pas aux châssis ouvrants. L’armature métallique noyée dans le ciment lui assure résistance et solidité. C’est avec la lumière naturelle qu’elle fera le mieux vibrer ses nuances colorées. Une souscription publique est en place : Dalles de verre église sainte Marie de L’Assomption. La souscription publique qui vise à équiper le clocher de Palau de dalles de verre bénéficie du rescrit fiscal. Chaque souscripteur se verra remettre un reçu au titre des dons qui lui permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 66 % du montant de la donation. Pour participer à cette opération patrimoniale, il vous suffit de rédiger un chèque à l’ordre de l’association du trésor de l’église de Palau et de le remettre au secrétariat de la mairie. Trésor de l’église – Hôtel de ville – place de la République – 66 690 Palau del Vidre. Clotilde Gontel diplômée des métiers d’art est une artiste de création et restauration de vitraux, dalle de verre, fusing, 324 chemin du chasaret-30250-Aubais.tel : 06 65 33 69 42. www.verreetvitrail.com

Pose devant le vitrail en cours de finition
L’artiste Clotilde Gontel pose avec sa création
Vitrail sur le haut du clocher donnant sur la place
Vitrail sur le clocher donnant sur la place
Les deux vitraux plus anciens vu de l’extérieur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.