#2 JESSICA : ETUDIANTE / Témoignage COVID 19 – ENTROPIE, la vie face au virus

0
2
JESSICA : ETUDIANTE

JESSICA : ETUDIANTE

« 20 ans en 2020 ? Nouvelle année, je ne savais pas quoi faire après mon bac, donc je
décide de partir aux états unis pour démarrer une nouvelle année. MIAMI : la vie de
rêve, soleil 24h/24, un campus face à la plage, les piscines, les magasins, les rooftops,
des soirées en veux-tu en voilà. Et dès que je me sens bien intégrée… Pam! Retour à
la réalité, voilà qu’un virus débarque sur la planète, je me croyais à l’abris et me voilà
obligée de quitter le sol américain en urgence dans le dernier avion! 3 aéroports plus
tard… Me revoilà à Perpignan avec une maman qui m’isole sous les toits en
quarantaine. La réalité m’oblige à me replonger dans mon avenir, avec plus
d’incertitudes que j’en avais en ce début d’année. Déjà que je n’arrive pas à imaginer
où je pourrai bien être dans le futur, je dois encore décaler mon séjour aux États-Unis,
mon permis, mes études, et donc mon avenir. Virus ou non, je fêterai mes 20 ans en
juin, mais je ne sais pas encore où! Cette crise que nous vivons en ce moment change
nos modes de vies, donc comment peut-on prévoir des choses en se basant sur nos
convictions puisque nous venons de voir que tout peut basculer du jour au
lendemain».

COVID 19: ENTROPIE est une série de portraits accompagnés de témoignages qui illustrent le vécu de chacun face au virus… confinés de force ou en activité malgré les risques encourus. La diversité des témoignages montre à travers des récits simples et poignants, les adaptations de ces femmes et hommes mais aussi leurs peurs et leurs espoirs quant à l’avenir. 

LAURENT PIERSON Photographe
Son instagram : https://www.instagram.com/laurent_pierson/

La vie entre quatre murs n’est pas faite pour moi ! Je suis un animal grégaire et avide
de grands espaces. Enfermé, confiné et muselé… Besoin d’air, de liberté et de
rencontres. De nature sociable et curieuse, j’aime partager et échanger. Mais je vais
bien, très bien d’ailleurs. Raconter mon histoire est très banal en ce moment. Mais les
autres, ça je peux en parler… car il y a toujours au coin de la rue quelqu’un qui a une
histoire formidable. Des femmes et des hommes rencontrés au gré de mes
« sorties autorisées », des gens tout simples qui ont accepté de me confier leur image
et de me livrer leurs peurs et leurs espoirs quant à l’avenir. Des témoignages vifs et
poignants de tous âges et toutes classes. Leurs voix déclament l’entropie issue de
cette situation unique : crise, bouleversement, angoisse mais aussi adaptation et
innovation, temps pour soi et surtout amour. Oui, Petite ville, petite échelle et
pourtant mise en abyme de notre société à l’échelle nationale et mondiale.
Micromegas.

A travers des images et des témoignages, je souhaite montrer comment la population
dans ma ville vit l’épidémie du Covid 19 et les conséquences du confinement qui en
découle. Il s’agit de montrer ce qui a changé dans la vie des gens et comment ils
s’adaptent. Je tiens tout particulièrement à valoriser et illustrer le quotidien de ceux
qui continuent à travailler et prennent des risques dans l’exercice de leur fonction.
Egalement, j’ai souhaité m’intéresser à ceux qui sont confinés et comprendre
comment ils s’organisent et s’adaptent par la force des choses.
Pour moi, une légende sous une photo, ce n’était pas suffisant pour embrasser
pleinement la situation que chacun vit. Aussi, chaque sujet photographié témoigne
de son vécu et libère ses espoirs et ses craintes. Tous insistent sur les changements
auxquels ils ont dû faire face dans leurs vies personnelles et professionnelles et
comment ils ont réussi (ou non) à s’adapter à ce nouveau paradigme.
A ce jour, j’ai recueilli et rassemblé plus de trente témoignages et photos qui reflètent
les différentes classes de notre société et les diverses corporations. Je vous présente
aujourd’hui la première partie de ce travail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.