« 1936 : la guerre d’Espagne et le scandale de la non-intervention »

1936-guerre-despagne-scandale-de-non-intervention

L’écrivain Gilbert Grellet présente son livre « Un été impardonnable », préfacé par Manuel Valls (Albin-Michel) jeudi 9 juin au 18h30 au Mémorial de Rivesaltes, en partenariat avec le CML (Entrée libre)

Gilbert Grellet, né à Bordeaux, fils de diplomate, diplômé d’HEC, a fait toute sa carrière de journaliste à l’AFP, notamment comme chef du bureau de Washington, Directeur pour l’Europe et l’Afrique et plus récemment Directeur du bureau de Madrid. Il dirige actuellement le Pôle édition de l’AFP.

L’été 1936 en Espagne fut celui de tous les crimes et de tous les massacres. Mais aussi d’un renoncement impardonnable : la décision prise par les grandes démocraties occidentales de ne pas aider le gouvernement républicain espagnol sorti des urnes, face aux militaires putschistes soutenus par Hitler et Mussolini. Cette politique injustifiée de « non-intervention » fut impulsée par la France de Léon Blum, appuyée par l’Angleterre de Winston Churchill et approuvée par l’Amérique de Franklin Roosevelt. Pourquoi le gouvernement français de « Front Populaire » a-t-il ainsi trahi le « Frente Popular » espagnol et permis à la rébellion nationaliste de l’emporter en 1939, après une féroce guerre civile ? Pourquoi cette erreur historique qui eut des conséquences dramatiques pour l’Espagne, livrée pendant près de 40 ans à la dictature franquiste, mais aussi pour la paix en Europe, deux ans avant Munich ? On ne peut s’empêcher d’y penser et d’y repenser, 80 ans après cet abandon incompréhensible. La mémoire historique en frémit encore. Tout s’est joué de juillet à septembre 1936, saison d’amères trahisons et de fureurs sanguinaires. Un été impardonnable, que chronique ce livre. Dans sa préface, le Premier ministre Manuel Valls, né à Barcelone et qui a grandi, à travers sa famille dans la mémoire de cette guerre civile, s’insurge: « Ce livre c’est le récit de d’une décision « impardonnable » : l’abandon de la Seconde République espagnole, livrée en pâture aux appétits féroces des putschistes. En l’abandonnant, le camps de la paix n’a pas vu qu’il s’abandonnait lui-même. » Parmi les protagonistes s’opposent Léon Blum, déchiré par ce choix de ne pas aider ses amis socialistes espagnols et Francisco Franco, qui n’hésite pas à faire massacrer son propre peuple par des troupes étrangères. Un crime inédit. Quatre-vingts ans après cet épisode clef du XX° siècle, l’envie est toujours forte d’essayer de comprendre ce qui s’est passé. De répondre aux questions qui nous taraudent.

Le programme :
Jeudi 9 juin au Mémorial de Rivesaltes
A 18h. – Séance de dédicaces d’ « UN ÉTÉ IMPARDONNABLE 1936 : la guerre d’Espagne et le scandale de la non-intervention » de Gilbert GRELLET, Préface de Manuel Valls, Editions Albin-Michel 277 pages.
A 18h30 – Conférence-débat avec le CML autour du livre sur le thème : « L’engrenage de la guerre civile et de l’horreur en Espagne pendant l’été 1936 ». – Entrée libre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.