« Une mobilité repensée, c’est un atout pour tous »…

une-mobilite-repensee-cest-un-atout-pour-tous

Thierry Gaillard, chargé des transports pour #Agissons!, nous communique sous le titre « Une mobilité repensée, c’est un atout pour tous », avec prière d’insérer :

« Dans son étude « Mobilité et emploi » de mai 2017 l’institut Elabe, nous apprenait que 23% des français avaient refusé un emploi ou une formation faute de moyen de transport. Pour les jeunes, ce pourcentage monte à 43% et plus de 50% chez les populations fragiles socialement (vivant avec – de 1000 €/mois).

62 % des 18-30 ans disent avoir renoncé (étude CREDOC et INJEO) à une ou plusieurs activités en raison de difficultés de déplacement.

Voici des chiffres, que le président de la communauté urbaine de Perpignan Méditerranée Métropole Jean-Marc Pujol et le délégué aux transports Daniel Mach, ne semblent pas connaître.

Dès 2014, ces deux élus nous promettaient une feuille de « route ambitieuse » et d’importants changements dans les transports en commun de la PMM.

Bien sûr, il y a eu le changement de nom : Sankéo et des bus au gaz naturel. C’est mieux que rien. Mais au final la révolution promise, n’a pas eu lieu.

Maintenant arrive la rentrée de septembre et le redéploiement tant annoncé. A partir de septembre, les trois lignes les plus fréquentées se voient rebaptisées A,B,C. Ce qui impose de renuméroter l’ensemble des lignes.
A-t-on déjà vu une dépense aussi inutile ?

La fréquence des bus passera de 20 à 10 minutes pour la ligne A (ex n°4) et de 20 à 15 minutes pour les deux autres lignes de 7h à 20h.
La ligne A circulera de 5h30 à 22H, soit une ½ heure plus tôt le matin et 1 heure plus tard le soir.
Il s’agit de LA mesure phare des évolutions du Réseau Sankéo », selon Daniel Mach.
Pour les lignes B et C, le transport de passagers commencera ½ heure plus tard !
En clair, ce qui est donné d’un côté est repris de l’autre.

Mais quid des habitants des communes les plus éloignées ? Ce sont les grands oubliés. Enfin pas tout à fait, puisqu’un système de réservation sera attribué pour 3 zones de PMM (soit 12 communes sur 36). Ce service fonctionnera en heures creuses de 9h à 11h30 et de 14h à 16h30, le samedi de 7h à 19h et le dimanche, aucun changement. C’est probablement la première étape avant la fermeture des lignes les moins fréquentée.

La mobilité est un enjeu central de notre société et notamment dans un département touché fortement par le chômage. C’est pourquoi le mouvement Agissons s’engage et fait des propositions.

– Des fréquences de passage chaque 10 minutes, aux heures d’embauche et de sorties de travail sur toutes les lignes de bus de la PMM.
– Les bus doivent circuler jusqu’à minuit au moins sur les lignes les plus fréquentées.
– Le développement de l’interopérabilité avec les TER et TGV et Aéroport : des horaires de bus adaptés aux horaires des trains et avions.
– Une politique tarifaire incitative doit être mise en place ; La gratuité des transports de la PMM pourrait être un objectif à long terme sur l’ensemble du réseau. Et dès à présent sur les communes les plus éloignées.
– La billettique doit évoluer : l’Interopérabilité entre les réseaux bus PPM et du Conseil Départemental doit être réalisée ;
– Le remplacement de la flotte de bus par des véhicules électriques et des bus à piles à combustible dans les 10 ans.
– Le développement des nouvelles infrastructures à carburants alternatifs doit se faire dans les 5 ans :
– Stations publiques de recharge pour véhicules électriques
– Stations publiques Gaz Naturel Véhicule (GNV) et bioGNV
– Stations publiques hydrogène en lien avec la production EnR
– Le stationnement en ville doit être gratuit pour les véhicules propres
– La politique tarifaire du stationnement de surface à Perpignan est à réformer pour rendre le centre-ville attractif;
– Le stationnement pour les professionnels (artisans notamment) doit être gratuit la première heure et un tarif préférentiel doit être mise en place.
– Le développement des transports doux est une priorité :
o Pistes cyclables : Élimination des points noirs du réseau dans les 3 ans sur Perpignan, 10 ans dans les autres communes de la communauté. Objectifs : Territoire 100% cyclable dans 10 ans de PMM.
– La création de multiples parkings-relais surveillés et gratuits à développer.
»

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.